Interview

Rencontre avec Laurent Cohn, expert comptable et mécène de la Fondation de France Centre-Est

Pour le groupe BBM, implanté en Rhône Alpes, le mécénat a trois visages. Celui de l’engagement direct auprès de projets qui mobilisent ses équipes, celui du conseil auprès de ses clients… et celui du partenariat avec la Fondation de France. Explications.

Vous avez récemment choisi de vous engager en tant que mécène. Pourquoi ? Et quelles actions de mécénat menez-vous ?

Le mécénat est une façon de communiquer, mais c’est surtout un cadre pour s’extraire des contingences économiques , et s’engager dans le champ de l’intérêt général. Nous ne cherchons pas de « retour sur investissement ». En soutenant, par exemple, le Rallye Trophée rose des sables, notre  premier moteur est d’encourager des actions qui ont du sens et qui apportent des solutions aux questions sociétales. C’est important vis-à-vis des collaborateurs, heureux d’appartenir à une structure engagée dans la vie de la cité.

Si en plus, cela montre à nos clients et partenaires que nous nous intéressons à la vie des gens… tant mieux !

Comment choisissez-vous les structures et/ou les projets à soutenir ?

Nous sommes régulièrement sollicités et nous étudions chaque projet pour sa valeur sociétale :  porte-t-il une cause importante ? Nos collaborateurs font également remonter des actions à soutenir. Là encore, il est nécessaire qu’il y ait une vocation derrière. Il ne s’agit pas de financer le club sportif du salarié, mais une cause, une action qui ait du sens.

Par exemple, un des associés de BBM & associés vit à l’Alpe d’huez. Notre présence sur le territoire nous amène à connaitre des structures et donc à soutenir le ski club. Parce que le sport, c’est une école de la vie, c’est le collectif et le goût de l’effort… un ensemble de  valeurs dans lesquelles nous nous reconnaissons. Nous voulons également soutenir l’innovation dans le domaine médical, Grenoble ayant l’objectif d’être le premier pôle européen de la Med Tech.

Vous êtes partenaire de la Fondation de France Centre-Est pour la 2ème année, dans le cadre du concours des Lauriers…

La Fondation de France c’est le « graal » dans le mécénat, l’acteur de référence ! Une structure portée par le bénévolat, l’action du secteur associatif, le mécénat. Ce partenariat à vos côtés, via le concours des Lauriers, nous permet de soutenir chaque année des projets très divers, toujours renouvelés. On incarne ainsi une volonté : montrer que les chefs d’entreprises s’engagent au-delà de la recherche de valeurs économiques. Pour moi, quand je ne travaillerai plus, je donnerai mon temps, et  pas forcément dans la comptabilité !

Votre entreprise apporte aussi son conseil aux clients entreprises pour les accompagner sur leurs démarche de mécénat, et auprès vos clients associations. Comment appréhendez-vous cette mission particulière ?

Nous ne sommes pas des spécialistes du mécénat, toutefois j’observe une montée en puissance de nos interventions sur ce thème. Côté associations, notre démarche se situe plutôt en amont : dans une posture de mise en relation pour les associations, avec de potentiels mécènes… Comme pour nos clients startup : nous rapprochons des clients qui ont un patrimoine et ceux qui cherchent des fonds. Pour ce qui est de nos clients entreprises, nous les conseillons plutôt apostériori, par exemple lors de l’examen des comptes. Très souvent, l’entreprise a apporté un soutien financier à une structure, et nous informons nos clients du cadre fiscal du mécénat auquel il peut accéder. Des avantages qui sont aussi des accélérateurs de générosité !

lauriers_18_k_bd.jpg

Laurent Cohn (à droite), accompagné de l'association La Fourmilière, Prix coup de coeur 2018 de BBM & associés

 

Vous serez aussi intéressé par