Un homme travaille sur son bureau à Atypick.

Emploi

Quand le numérique devient un facteur d’insertion sociale

Depuis plusieurs années, les secteurs d’activité liés au digital sont en pleine croissance. La digitalisation de la société confronte le monde du travail à de profondes mutations, qui induisent de nouvelles vulnérabilités. C’est pourquoi la Fondation de France, via son programme Emploi, souhaite développer la formation des personnes éloignées de l’emploi sur les compétences numériques nécessaires au monde du travail. En effet, la digitalisation très rapide du travail implique l’acquisition de compétences qui doivent sans cesse être renouvelées, compte-tenu des évolutions technologiques.

Réunion à Atypick.

Des formations pour les jeunes sans diplôme

Dans le quartier de Belleville à Paris, l’association Belleville Citoyenne a mis en place _blank, une formation intensive et gratuite aux nouveaux métiers du numérique. Ce projet a vocation à accueillir en priorité des jeunes de 18 à 25 ans, issus du quartier de Belleville, peu ou pas diplômés.

Ce quartier, qui couvre une partie des 10e, 11e et 20e arrondissements de Paris, est un des plus précaires de la capitale. Selon l’Observatoire des Quartiers prioritaires, le taux de chômage y est proche de 30% pour les jeunes, et beaucoup sont isolés, déscolarisés ou peinent à se réaliser professionnellement. Dans le même temps, les offres d’embauche dans le secteur du numérique se multiplient.

L’objectif de cette formation est de palier ce déficit de compétences, et de permettre aux jeunes un retour dans une formation certifiante, ou une insertion dans le monde du travail directement. En parallèle, Belleville Citoyenne développe une plateforme d’auto-apprentissage en ligne destinée au grand public, sur le thème du numérique.