Bannière de la soirée de la recherche médicale 2016.

Fondations abritées

Prix Thérèse Lebrasseur : Béatrice Regnault

Exploratrice du génome

Certaines technologies indispensables à la recherche coûtent si cher qu’il est nécessaire de les concentrer sur un seul site pour en donner accès à tous les laboratoires. C’est cette logique de mutualisation qui a présidé à la création de la plate-forme de génotypage des eucaryotes que dirige Béatrice Regnault pour les chercheurs de l’Institut Pasteur et au-delà. Avec son équipe, elle étudie le polymorphisme du génome, c’est-à-dire les différentes formes d’un même gène, surtout chez l’être humain. 

«Nous avons par exemple génotypé 3000 personnes touchées par l’autisme et les membres de leur famille à la demande d’un généticien spécialiste du sujet. Ce qui a permis de découvrir plusieurs gènes en cause dans cette maladie et de démontrer qu’elle était d’origine largement génétique», précise Béatrice Regnault. 

À côté de cette activité, cette dernière propose aussi des services de séquençage haut débit, c’est-à-dire d’exploration du génome. Elle a ainsi étudié le microbiote, l’ensemble des micro-organismes hébergés par le corps humain pour en mesurer la diversité génétique. «Nous espérons comprendre comment ces micro-organismes peuvent aider le système immunitaire à lutter contre une maladie comme le cancer», déclare Béatrice Regnault. 

L’activité de Béatrice Regnault l’amène à collaborer avec de nombreux chercheurs. Elle a ainsi travaillé avec dix des onze départements de l’Institut Pasteur: «J’aime cet éclectisme et contribuer par mon travail à des découvertes dans les champs les plus divers.»

Vous serez aussi intéressé par

Béatrice Regnault

  • Ingénieur de recherche, Institut Pasteur, Paris 
  • Responsable de la plateforme de génotypage des eucaryotes, Institut Pasteur

La Fondation Thérèse Lebrasseur

Créée en 1978 par testament, la Fondation Thérèse Lebrasseur décerne un prix annuel à un ou plusieurs chercheurs de l’Institut Pasteur qui n’a jamais eu recours à la vivisection.

Les lauréats de ce prix, doté de 50000 euros, sont désignés par le conseil scientifque de l’Institut Pasteur, présidé par le Pr Jean-Paul Latgé.