Bannière de la soirée de la recherche médicale 2016.

Recherche & innovation

Prix Guy Demarle – Enfance et Bien Manger : Marie-Aline Charles

L’importance des mille premiers jours de vie

On les appelle « les mille premiers jours de la vie ». Durant cette période cruciale d’une durée de moins de trois ans, le fœtus puis le jeune enfant sont exposés à des influences environnementales et nutritionnelles qui auront un impact sur son développement et sa santé au cours de toute son existence.
Pour étudier cette phase de la vie et ses conséquences, Marie-Aline Charles coordonne l’étude épidémiologique Elfe. Il s’agit de suivre 18000 enfants nés en France en 2011, et ce jusqu’à l’âge de 20 ans, au moyen de questionnaires et de tests biologiques. Elle a travaillé auparavant sur des études similaires de plus petite taille comme la cohorte Eden.

De premiers résultats ont déjà été obtenus : « Nous avons montré par exemple que les enfants allaités au sein avaient une croissance moins rapide que les autres dans les premiers mois de vie, décrit Marie-Aline Charles. Pour autant, nous n’avons pas pu démontrer que cet allaitement maternel était associé à une baisse du risque de surpoids dans les cinq premières années. Si l’allaitement possède un effet protecteur vis-à-vis du surpoids, il est probablement faible. » L’équipe a également montré l’effet positif de l’allaitement sur le développement cognitif de l’enfant et l’effet négatif de l’acide linoléique, un oméga-6 qui se rencontre dans les graisses végétales.

« Notre système de soins se focalise sur le traitement des affections chroniques à l’âge adulte, comme le cancer ou le diabète. Mieux vaudrait savoir comment les prévenir dès le début de la vie en adaptant l’environnement et l’alimentation des jeunes adultes en âge de procréer et des tout jeunes enfants », estime Marie-Aline Charles.

Vous serez aussi intéressé par

Marie-Aline Charles

  • Médecin épidémiologiste, directeur de recherche Inserm
  • Directrice de l’équipe « Origines précoces du développement et de la santé de l’enfant » au Centre de recherche en épidémiologie et statistiques Paris Sorbonne Cité (Inserm / Université Paris-Descartes)
  • Directrice de l’unité « Étude longitudinale française depuis l’enfance » (Elfe, Inserm / Ined)

La Fondation Guy Demarle – Enfance & Bien Manger

Créée en 2004, la Fondation Guy Demarle – Enfance & Bien Manger soutient des associations qui favorisent la prévention, l’éveil, la socialisation et l’éducation pour aider les enfants à trouver ou retrouver le plaisir de l’équilibre du « bien manger ». Pour la première fois cette année, elle s’associe à la soirée de la recherche médicale de la Fondation de France et crée un prix. Il récompense un chercheur ou une personnalité la plus qualifée et reconnue sur le thème de l’impact de l’alimentation de la femme enceinte sur le fœtus et le futur de son enfant dans le but d’améliorer les connaissances sur ce sujet.

Le lauréat de ce prix, doté de 10000 euros, est désigné par une communauté d’experts sélectionnés au regard de leurs compétences sur le sujet de la nutrition, puis ce choix est validé par le comité exécutif de la Fondation Guy Demarle – Enfance & Bien Manger.