Bannière de la soirée de la recherche médicale 2016.

Fondations abritées

Prix de Recherche en alcoologie : Yannick Le Hénaff

Les jeunes et l’alcool : quels préjugés ?

Les jeunes d’aujourd’hui ont-ils vraiment des pratiques alarmantes en matière de consommation d’alcool ? Depuis plusieurs années, cette idée est relayée dans la société et les médias. Yannick Le Hénaff a voulu en avoir le cœur net. Il a réalisé trente entretiens avec des étudiants français afin de refaire avec eux leur trajectoire de consommation et discuter librement de leur expérience de la boisson.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ces jeunes mettent en œuvre des stratégies d’auto-contrôle, emploient des méthodes d’essai-erreur, afin de moduler leur ivresse. « Boire, ça s’apprend, justifie Yannick Le Hénaff. Il faut bien avoir testé ses limites pour les connaître. »
L’étude du sociologue de la santé révèle également qu’une personne qui commence à manquer de contrôle est davantage prise en charge par les jeunes femmes que par les jeunes hommes. Elle montre également que celles-ci, qui considèrent le monde extérieur comme potentiellement dangereux en cas d’ivresse, préfèrent consommer de l’alcool avec des personnes de confiance, contrairement aux jeunes hommes.

Yannick Le Hénaff ne remet pas en cause l’apparition de ce phénomène, importé du monde anglo-saxon et nordique,  appelé binge drinking, qui consiste à boire de l'alcool le plus rapidement possible pour atteindre l'ivresse. Mais les cas de comas éthyliques consécutifs à cette pratique restent marginaux, contrairement à ce qui est souvent dit, estime le chercheur : « Il ne faudrait pas oublier que la consommation d’alcool s’est effondrée en France au cours des 50 dernières années ».

Vous serez aussi intéressé par

Yannick Le Hénaff

  • Maître de conférences en sociologie de la santé
  • Unité Dynamiques sociales et langagières (Dysola, de l’Université de Rouen)

Yannick Le Hénaff

La Fondation pour la recherche en alcoologie a pour vocation de développer et partager la connaissance sur l’alcool et ses effets avec l’ambition de contribuer à l’amélioration de la santé publique. Elle initie et participe à toutes les recherches sur l’alcool jugées pertinentes en sciences biomédicales et/ou en sciences humaines et sociales, et en communique les résultats. Trois grands thèmes seront explorés au regard de parcours de vie: 

- l’étude du contexte et des conditions d’entrée dans les différents modes de consommation (maîtrisée, mésusage, dépendance) d’alcool; 
- l’étude des conséquences biocliniques, comportementales, cognitives et relationnelles du mésusage et de la dépendance; 
- l’étude des processus et situations de sortie du mésusage et de la dépendance vis- à-vis de l’alcool.

Les lauréats des prix, dotés de 5000 euros pour chacun des prix de la Fondation et de 2000 euros pour le prix «jeune chercheur», sont désignés par le comité scientifque après examen des dossiers de candidature