Bannière de la soirée de la recherche médicale 2016.

Fondations abritées

Prix de la recherche en alcoologie : Hélène Beaunieux

Repérer le syndrome de Korsakoff

Certaines personnes sévèrement dépendantes à l’alcool et carencées en vitamine développent un syndrome qui les handicape gravement même si elles deviennent sobres, le syndrome de Korsakoff. Elles sont frappées d’amnésie de manière irréversible, perdant la mémoire du quotidien appelée «mémoire épisodique». Cette amnésie, qui s’accompagne de troubles du raisonnement, les conduit par exemple à oublier qu’elles ont déjà rencontré le médecin la veille et à le confondre avec un voisin. 

«Diagnostiquer ce syndrome est d’une grande difculté car certaines personnes avec troubles de l’usage d’alcool présentent des symptômes identiques qui, cependant, disparaissent progressivement lorsqu’ils cessent de consommer», note Hélène Beaunieux. Alors comment identifer les patients touchés par le syndrome? Et comment repérer ceux qui pourraient le développer?

La chercheuse et ses collaborateurs ont identifé les atteintes cérébrales et les troubles neuropsychologiques qui constituent des facteurs de risque lorsqu’ils sont présents chez les patients. Ils ont aussi montré que ces défcits réduisaient la volonté des personnes concernées à changer de comportement vis-à-vis de l’alcool. 

Avec ses collaborateurs, elle a mis au point un outil «papier-crayon» appelé Bearni, libre de droits, qui permet aux professionnels de repérer les personnes touchées par la maladie en détectant leurs troubles neuropsychologiques. Cet outil permet également d’adapter la prise en charge des patients sans syndrome de Korsakoff et de suivre leur évolution lorsqu’ils cessent de consommer de l’alcool. En intervenant dans des congrès médicaux et en écrivant dans de nombreuses revues cliniques, l’équipe s’attache à faire connaître l’outil Bearni afn que son emploi devienne une pratique courante.

Vous serez aussi intéressé par

Hélène Beaunieux

  • Professeur de neuropsychologie à l’Université de Caen Normandie
  • Unité « Neuropsychologie cognitive et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine» (Inserm / Ecole pratique des hautes études / Université de Caen Normandie)

La Fondation pour la recherche en alcoologie

La Fondation pour la recherche en alcoologie a pour vocation de développer et partager la connaissance sur l’alcool et ses effets avec l’ambition de contribuer à l’amélioration de la santé publique. Elle initie et participe à toutes les recherches sur l’alcool jugées pertinentes en sciences biomédicales et/ou en sciences humaines et sociales, et en communique les résultats. Trois grands thèmes seront explorés au regard de parcours de vie: 
- l’étude du contexte et des conditions d’entrée dans les différents modes de consommation (maîtrisée, mésusage, dépendance) d’alcool; 
- l’étude des conséquences biocliniques, comportementales, cognitives et relationnelles du mésusage et de la dépendance; 
- l’étude des processus et situations de sortie du mésusage et de la dépendance vis- à-vis de l’alcool.

Les lauréats des prix, dotés de 5000 euros pour chacun des prix de la Fondation et de 2000 euros pour le prix «jeune chercheur», sont désignés par le comité scientifque après examen des dossiers de candidature.