Fondation les arts et les autres transmet le goût de l'art.

Portrait de philanthrope

Jacqueline Blanchy

 Enseignante philanthrope

Professeur d’espagnol retraitée de l’Éducation nationale, Jacqueline Blanchy hérite de ses parents au début des années 90. « Nous aurions pu acheter un bateau ou nous retirer sur la Côte d'Azur, mais on n’avait pas envie de ça ». Sans enfant, elle crée avec son mari la Fondation Les Arts et les Autres sous l’égide de la Fondation de France. Le domaine artistique s’impose à elle, élevée par une mère musicienne et un père qui transmet à ses enfants le goût des œuvres d'art.

« Créer une fondation n'est pas l'apanage des milliardaires », souligne Jacqueline Blanchy. Avec un budget relativement modeste, sa fondation permet à des personnes en difficultés de pratiquer une discipline artistique avec des professionnels d’excellence. Des personnes handicapées moteurs initiées à la danse, des détenus qui disposeront d'un dictionnaire dans leurs cellules pour sortir de l'illettrisme, des femmes en réinsertion réalisant des modèles de haute couture et leurs propres défilés avec des stylistes de Christian Lacroix : ce sont ainsi plus de 190 projets soutenus depuis la création de la fondation.

Jacqueline Blanchy et son mari ont toujours été des habitués de l’engagement associatif.  « Aujourd’hui nous n’avons plus l’âge de barouder au bout du monde, alors nous faisons autre chose », explique cette femme pleine d’énergie. « Et l’aventure de la fondation, c’est fatigant mais c'est passionnant ! »