Des arbres au parc de Branféré.

Portrait de philanthrope

Catherine Marquot

Philanthrope au nom des arbres

Sa décision a été mûrement réfléchie : l’argent hérité de son père, manne qu’elle ne souhaite pas utiliser pour changer sa vie quotidienne, Catherine le destinera à une cause juste, celle des arbres : « Ma passion pour eux remonte à mon adolescence, les arbres sont pour moi des êtres vivants que j’écoute et respecte, avec qui j’ai une relation d’égalité » confie Catherine Marquot qui a dédié sa vie à l’environnement et la lutte anti-pollution. En novembre 2014, avec l’accord de ses enfants et sous l’égide de la Fondation de France, elle a consacré 300 000 euros à la création de sa Fondation, “Toi, l’arbre”. Son but : favoriser l’existence d’arbres en pleine santé, acteurs de la biodiversité.

« Accompagnée par la Fondation de France, j’ai pu mieux cerner mes axes d’action, à savoir la protection des arbres remarquables, l’appui à l’agroforesterie et le soutien à la gestion durable de la forêt » explique Catherine. C’est ainsi qu’avec le réseau Arbres et paysages, à l’origine d’un inventaire des arbres remarquables en France, “Toi, l’arbre” a financé la formation de techniciens chargés de conseiller les heureux propriétaires de ces trésors de la nature. A La Haye-de-Routot dans l’Eure, un if millénaire a pu aussi bénéficier de travaux d’entretien urgents. Dans le sud-ouest, “Toi, l’arbre” a financé l’implantation de parcelles de peupliers noirs en terre agricole, essence d’arbres aux vertus écologiques reconnues.

Consciente que l’argent dédié à “Toi, l’arbre” s’épuisera bientôt, Catherine multiplie les soutiens, étudie les projets, histoire de pérenniser son engagement. Comme par exemple participer à de nouvelles formes collectives de protection et de propriété de la forêt. « Avec “Toi, l’arbre”, je crois avoir trouvé une façon d’utiliser mon argent qui a du sens » confie à mots couverts mais non sans fierté Catherine Marquot, après une année d’actions d’ores et déjà fertiles.