Une famille à la plage avec Planète Mer.

Portrait de fondation

Portrait de fondation : SQLI

A la recherche de nouveaux équilibres

Créée en 2005 sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation SQLI veut comprendre les origines de la misère et de l’exclusion pour apporter, dans une logique de collaboration, des solutions capables d’améliorer de manière structurelle les conditions de vie des plus défavorisées.

Lorsque Jean Rouveyrol a monté l’entreprise de services informatiques SQLI en 1990, il l’a fondée sur des valeurs fortes. D’intégrité, de respect, de passion. Au fil des ans, ce jeune PDG – qui a aujourd’hui passé la main –, mais aussi des collaborateurs de SQLI, réalisent que, malgré leurs meilleures intentions, leur activité contribue inexorablement à l’iniquité dans le monde. « Comme toutes les grandes entreprises, les activités de SQLI ne sont pas compatibles avec une vie durable et pour tous sur la planète » explique-t-ils.

Une fondation pour agir en toute indépendance

Ils décident alors de créer la Fondation SQLI, qui, comme son nom ne l’indique pas, n’est pas une fondation d’entreprise. « Nous avons gardé le nom car cette fondation est le fruit d’une réflexion commune de collaborateurs de SQLI. Mais elle est financée par des fonds privés. La fondation est complètement indépendante et ne doit pas être récupérée par l’entreprise » explique Jean Rouveyrol. En revanche, c’est bien la connaissance de l’économie mondialisée qui guide l’action de la Fondation SQLI. Elle poursuit deux objectifs : aider à comprendre le monde dans lequel nous vivons, et proposer des solutions pour lutter contre la misère et l’exclusion. Outre son soutien à des organismes mettant en évidence les dysfonctionnements de notre société, la Fondation s’attache à produire des contenus pédagogiques pour aider à faire prendre conscience que « l’humanité est confrontée à une crise sans précédent, peut-être la dernière, car se pose la question de la survie de l’espèce », et qu’il convient dès aujourd’hui de « s’organiser pour sortir d’un système qui est voué à l’effondrement ». Reste à rendre ce contenu plus visible, ce qui ne sera pas un problème pour des professionnels de l’informatique et du web.

Promouvoir des solutions alternatives

« Nous soutenons des projets qui renforcent l’autonomie économique et permettent de pourvoir aux besoins essentiels grâce aux ressources de proximité » explique le fondateur. Il ne s’agit évidemment pas de promouvoir le repli ou l’autarcie, mais bien de permettre aux populations de s’appuyer sur leurs propres ressources et savoir-faire pour répondre à leurs besoins essentiels, notamment dans le domaine alimentaire. Après avoir soutenu des projets dans les pays du Sud, la Fondation SQLI a décidé de se concentrer sur les pays du Nord « car la responsabilité du désastre en cours incombe en majeure partie aux pratiques occidentales ; l’autonomie économique des pays du Sud n’est possible que lorsque les pays du Nord auront regagné la leur ! ». Association de sauvegarde de la biodiversité, de promotion des ressources locales, mais aussi écoles alternatives… la Fondation a financé plus de 30 projets, choisis par un comité de bénévoles composés de salariés ou ex-salariés de SQLI.

Vous serez aussi intéressé par