rrp_strasbourg_2018.jpg

Evénement

Philanthropes du Grand Est, la force de l'engagement

« Comment s’engager au service de notre territoire ? Quelle place pour la philanthropie dans notre société ? » Telles étaient les questions qui ont réuni les philanthropes de la région Grand Est, le 22 mars, à Strasbourg. Une soirée pour débattre et partager les expériences, avec le témoignage d’Audrey Pulvar et autour de personnalités œuvrant avec une même énergie, pour des causes très diverses.

Jean-Michel Ricard dirige le groupe associatif Siel bleu, qui développe un réseau d’intervenants en activité physique adaptée. Objectifs : favoriser l’autonomie, le bien-être et l’insertion des personnes  en situation de fragilité au niveau social, physique ou mental. Derrière ce réseau et les savoir-faire qui l’animent, une philosophie : « Bien au-delà d’un parcours de soin, c’est un parcours de vie que nous proposons, souligne Jean-Michel. Car quand une personne est atteinte de diabète ou de sclérose en plaques, la maladie occupe progressivement tout l’espace. Retrouver un temps pour soi, avec les autres, dans la bonne humeur, c’est à nouveau être une personne, avant d’être un malade. » Et le bénéfice est collectif : « Nous prônons l’attention au "dernier de cordée" : si on prend soin des plus fragiles, c’est bon pour toute la société ! »

Conviction partagée par Bertrand Burger, président d’une entreprise alsacienne de menuiserie et de construction bois, qui a choisi d’apporter son soutien à l’association Espoir. « Espoir propose des lieux d’hébergement et d’accompagnement pour des personnes en difficultés sociales ou psychologiques… explique-t-il. Pour notre équipe, la rencontre avec ce collectif a été un véritable déclic, qui s’est concrétisé par le don d’une maison en bois. Une action de mécénat qui donne du sens au métier : la philanthropie est un catalyseur d’énergies positives pour tous les salariés ! »

Catalyseur qui fonctionne dans tous les domaines, selon Édouard Heinrich, président de la Fondation pour la sauvegarde de la Collégiale de Thann : « Pour sauver de la ruine ce joyau de l’art gothique, nous avons dû agir dans l’urgence. Rejoindre le réseau de la Fondation de France, c’était alors pour nous l’assurance de fédérer tous les partenaires susceptibles d’intervenir. »

portrait_audreypulvar.jpg

Audrey Pulvar était le grand témoin des Rencontres des philanthropes de Strasbourg.