semaine-bleue-nord2.jpg

Semaine bleue

Personnes âgées / adolescents : la force des récits partagés

15/10/2020

La crise sanitaire et sociale accentue encore la vulnérabilité de nos aînés. A l’occasion de la 33ème édition de la semaine nationale des personnes âgées, la Fondation de France Nord a décidé de soutenir l’Asapad, structure d’aide et de maintien à domicile, pour son projet « partage de savoirs intergénérationnels ».

D’un côté des personnes âgées souvent isolées et déstabilisées face aux innovations, aux transformations de leur environnement. De l’autre des adolescents, très à l’aise avec les nouveaux outils de communication, mais souvent sans repères sur l’histoire, la mémoire du territoire dans lequel ils vivent. Le projet imaginé par l’Asapad crée un pont original entre ces deux mondes. 

Concrètement, il s’agit de proposer 5 après-midis d’échanges entre élèves de classes de 5e et 4e du collège Anatole France de Sin-le-Noble et des personnes âgées volontaires, accompagnées par les services d’aides à domicile de l’Asapad.

Liens intergénérationnels, lutte contre la fracture numérique et ancrage territorial…

A partir de l’histoire du charbon dans les Hauts-de-France, contées par des anciens mineurs de l’association Amis de la Fosse 10, des équipes intergénérationnelles seront constituées (deux collégiens et une personne âgée) pour répondre à un quizz sur tablette numérique. Pour les plus âgés, c’est l’occasion de se familiariser avec les nouvelles technologies, et pour les plus jeunes de se nourrir des récits de vie de leurs aînés. En complément, la rencontre intègre une exposition photographique et la diffusion d’un reportage sur le travail dans les mines, suivies d’une discussion pour répondre aux questions des collégiens. « Ces travaux seront alimentés par les personnes âgées elles-mêmes qui apporteront leurs propres souvenirs et leurs archives. Pour chacune d’elles, pouvoir partager son vécu et son expérience avec les collégiens… c’est le plaisir de reconnecter le passé avec le présent, et le sentiment d’être utile », témoigne Sylvia Lagana, Directrice du pôle domicile Hauts-de-France de l’Asapad.

Dans le contexte sanitaire actuel, l’association fera preuve d’agilité pour adapter son projet et veiller à la sécurité des personnes, soit en réduisant le nombre de participants, soit en organisant les rencontres à distance.

fondation-partage-et-vie-002.jpg

Au-delà du projet, « Ensemble, donnons vis à nos vies »

Au cœur du dispositif : les auxiliaires de vie. Elles proposeront ces rencontres aux personnes chez qui elles interviennent courant octobre et novembre, et elles accompagneront les participants le jour J.

« Car cette démarche est une première expérience autour du projet de service de la structure, « Ensemble, donnons vie à nos vies », poursuit Sylvia Lagana. Au-delà du service d’aide à domicile classique, nous nous attachons à la réciprocité du lien entre l’auxiliaire de vie et la personne âgée. Si nous voulons respecter notre raison d’être, ce n’est pas seulement au travers de gestes techniques que nous répondrons à cette ambition. Mais aussi autour de moments comme ceux-là, qui nous permettent de mieux nous connaître et de tisser une vraie relation. »

semaine-bleue-nord.jpg