Des petites filles philippinnes à la fenêtre d'une maison.

Urgences

PAKISAMA

Le projet

Les petites îles et les localités montagneuses de Caluya, sont particulièrement vulnérables de par leur difficile accès. Le typhon Haiyan a balayé la quasi-totalité de la production d’algues, principale ressource économique de la localité.  

À travers ce projet, les pêcheurs et agriculteurs bénéficient de semences pour la relance de la production d’algues. La distribution d’équipement et le soutien à la reconstruction de petites infrastructures et de bateaux permettent aux organisations de petits producteurs de revivre.

En parallèle à ces activités, des formations sont dispensées et un « fonds calamités » a été mis en place afin d’augmenter la résilience des associations de producteurs.

Enfin, le projet implique les institutions locales sur les problématiques de préservation de mangroves, véritables barrages de protection des côtes. 

 

Lieu : Ile de Panay, province d’Antique, municipalité de l’île de Caluya.
 
Durée : 1 an
 

Résultats obtenus au 1er septembre 2014

  • 849 producteurs ont bénéficié de semences, de jeunes pousses d’algues, d’engrais, et de matériels pour la réhabilitation de leur habitat ;
  • 257 personnes ont reçu des médicaments suite à l’épidémie de Chikungunya ;
  • 26 bateaux ont été reconstruits ;
  • les communautés et autorités locales ont été sensibilisées et équipées pour la préservation des mangroves et barrières naturelles face aux aléas climatiques ;
  • la localité a pu récupérer 75% des zones de production d’algues marines d’avant le typhon ;
  • le bureau de l’association locale SAPOFFA a été reconstruit, bénéficiant à 102 membres de l’association et 300 familles ;
  • 245 personnes ont suivi des formations à l’informatique, aux techniques d’évaluation, à la gestion financière et à l’organisation communautaire.

Contribution de la Fondation de France : 65 000 €

Pakisama est une confédération nationale d’organisations paysannes créée en 1986 dont l’objectif est le renforcement du secteur paysan philippin dans une optique de développement durable.
Elle mène ce projet en partenariat avec les associations locales de pêcheurs, producteurs d’algues et agriculteurs IFSA et SAPOFFA.