Centre-Est

Osez et rêvez avec Maxime Ubaud, jeune comédien isérois

01/10/2019
illus-maxime-ubaud.jpg

« La chute n’est pas un échec. L’échec, c’est de rester là où on est tombé ». Cette phrase de Socrate guide les pas de Maxime, lauréat Déclics jeunes 2019, depuis que son chemin a croisé le théâtre, il y a 12 ans à Echirolles en Isère. Portrait de ce « rêveur pragmatique », qui souhaite transmettre à tous sa persévérance et son goût du rêve.

En 2017, Maxime se lance dans un voyage jusqu’en Bretagne pour déclarer sa flamme à l’être aimé. Un voyage qui se révèle être un véritable périple, semé d’embuches et de rencontres qui le confronte directement à sa propre histoire : celle de ses chutes, scolaires ou personnelles.  « A mon retour, j’ai eu envie de raconter cette histoire avec un seul en scène ». Sensibiliser au décrochage scolaire et transmettre sa passion du théâtre deviendront les deux moteurs de sa création. 

« Le partage d’expériences est un outil déterminant pour sensibiliser contre le décrochage scolaire et encourager les jeunes à persévérer » explique Maxime. Pour cela, accompagné du collectif Les Raccrocheurs qu’il a fédéré, Maxime mobilise son personnage pour questionner les jeunes sur leurs aspirations. « Parler d’avenir avec ce personnage, c’est poser un regard décalé et poétique sur ses rêves ». En complément, il souhaite également organiser des ateliers théâtraux pour redonner le goût d’apprendre. « J’ai envie de transmettre ce que le théâtre m’a apporté. Pratiquer le théâtre c’est se respecter, respecter ses partenaires de jeu et, bien sûr, à oser se mettre en jeu, seul et collectivement ». Un spectacle, des rencontres, des ateliers…Un projet en trois volets pour un seul message : toujours persévérer.

Ne rien lâcher

« Ce projet est une étape importante dans ma carrière professionnelle. Il me permet de prendre mon envol. Pour moi, le soutien de la Fondation de France, au-delà d’une aide financière précieuse, ce sont des portes qui s’ouvrent ». L’accompagnement Déclics jeunes va lui permettre de structurer les trois volets de son projet qu’il projette sur 3 ans. En novembre 2019 frapperont les trois coups de la première de son seul en scène, Quai n°11 (Titre provisoire). Le spectacle a vocation à tourner notamment dans les établissements scolaires. Un partenariat avec le CLEPT (Collège Lycée Elitaire pour Tous) de Grenoble est en train de voir le jour pour la mise en place d’ateliers début 2020 avec les jeunes « décrocheurs » souhaitant reprendre une scolarité.

 

logo-concours-declics-jeunes-002.jpg

Déclics Jeunes : un concours pour soutenir les jeunes vocations

Quand on est jeune, on ne manque pas d’idées et de projets… mais souvent de moyens pour les mettre en œuvre. Initié en 1975, le concours Déclics jeunes aide chaque année une vingtaine de jeunes à réaliser leur projet. En plus de 40 ans, ce sont près de 1000 jeunes qui ont pu aller au bout de leurs rêves ! Arts, sciences, éducation, action sociale, humanitaire, environnement… le concours Déclics jeunes encourage une grande diversité de projets, dès lors qu’ils relèvent de l’intérêt général.

L'inscription au concours est ouverte : A vos candidatures !