banniere-developpementdurable.jpg

ODD, nos engagements

Objectifs de développement durable : l’essentiel en cinq points

Pas toujours évident de comprendre dans le détail les 17 ODD énoncés par l’ONU. La Fondation de France, qui les a inscrits au cœur de ses missions, vous propose l’essentiel sur la question en cinq points.

La Fondation de France s’inscrit dans la démarche 

Les 17 Objectifs de développement durable traitent des défis environnementaux, économiques et sociaux, sous l’angle d’un développement durable au service de l’intérêt général. La démarche est donc par principe au cœur des missions de la Fondation de France, et du mécénat en général.

Afin de participer à l’effort collectif dans le cadre de l’Agenda 2030, la Fondation de France a entrepris de mesurer sa contribution aux ODD dans tous les projets qu’elle finance. Tout porteur de projet désirant déposer un projet dans le cadre de l’un des programmes de la Fondation de France indique désormais à quels ODD son projet contribue.

ODD pour « Objectifs de développement durable »

Ces 17 objectifs ont été adoptés fin 2015 par l’ensemble des États réunis au sein de l’ONU. Ils forment le cœur de l’Agenda 2030, un programme commun vers un monde durable, à horizon 2030. Cet ensemble d’objectifs constitue donc un tableau de bord partagé par tous les pays, pour piloter une transition à la fois économique, sociétale et environnementale.

La « soutenabilité » du développement et la solidarité sont en effet les deux piliers de l’Agenda 2030 : pas de croissance sans gestion durable des ressources, pas de croissance sans partage et progrès humain. Les gouvernements mais aussi les entreprises, les associations, les villes, les citoyens… nous sommes tous acteurs du dispositif.

illus_odd_web.jpg

Pourquoi, quand, comment et par qui ont-ils été définis ?

L’Agenda 2030 et ses objectifs prennent le relais de deux dispositifs : l’agenda du développement (adopté en 2000 et qui ne concernait que les pays du sud) et la convention du Sommet de Rio de 1992 (qui ciblait les enjeux environnementaux : biodiversité, climat, désertification). Avec l’Agenda 2030, qui fusionne et enrichit les deux dispositifs précédents, les ODD couvrent tous les enjeux liés à l’Homme et à la planète, et ceci pour tous les peuples. En somme, il est universel.

C’est au Sommet de Rio 2012 qu’a été donné le top départ du processus. Ont suivi deux ans de concertation dans un processus participatif inédit par son ampleur, incluant l'ensemble des parties prenantes : collectivités territoriales, secteur privé, société civile, etc. Lors de ces négociations, tous les représentants de ces parties prenantes ont pu s’adresser directement aux représentants des gouvernements. De nombreux jeunes ont aussi été associés dès le début, sur les plateformes de médias sociaux et dans l’enquête mondiale My World de l’ONU, qui a reçu plus de sept millions de votes du monde entier, dont 75 % étaient issus de personnes de moins de 30 ans.

« Dès le printemps 2020, nous aurons une première vision de la contribution de la Fondation de France aux ODD. »
Dominique Faye, responsable du département Santé et Développement de la connaissance
> Lire l'interview

17 ODD interconnectés 

Universels et transversaux, les ODD concernent tous les aspects du développement humain. Les 17 objectifs sont détaillés en 169 « cibles » (des sous-objectifs plus précis), visant autant la justice sociale que la croissance économique, la paix et la solidarité que la préservation des écosystèmes. Toutes les dimensions du développement sont naturellement interconnectées, par exemple on retrouve les enjeux environnementaux dans des objectifs de lutte contre la pauvreté, pour l’agriculture, la santé, l’éducation ou la croissance. De la même manière, les ODD environnementaux prennent en compte les questions d'accessibilité, notamment aux personnes les plus vulnérables. Tout est lié.

illus-odd3.jpg
Toutes les dimensions du développement sont comprises dans les ODD et toutes sont connectées entre elles.

 

Comment est assuré le suivi et l’évaluation de la démarche ?

Si les objectifs sont universels, le chemin à parcourir varie d’un pays à l’autre. Le suivi des étapes et des progrès accomplis pour atteindre les ODD est donc organisé en cascade : l’ONU a établi une liste de 232 indicateurs, l’Europe les a adaptés à la situation de l’Union européenne, et chaque pays déploie sa propre déclinaison. En France par exemple, c’est l’Insee qui assure le recueil de données pour documenter le tableau de bord de suivi national, constitué de 98 indicateurs. L’Insee assure la remontée d’information vers les services de l’ONU.