banniere-ffes.jpg

Culture

Musée de Squividan : une campagne de restauration des aquarelles

26/04/2019

Le domaine de Squividan, « lieu où pousse le sureau » en breton, avec son manoir et son parc arboré, a été habité par l’artiste Madeleine Fié-Fieux, son mari Philippe et par le peintre Emile Simon, son professeur et ami, après la Seconde guerre mondiale. C’était naturellement le site idéal pour présenter les œuvres des deux peintres bretons. Il appartient au Conseil départemental du Finistère et il est géré par le musée départemental breton de Quimper.

L’œuvre prolifique des deux peintres néo-impressionnistes est composée en grande partie d’aquarelles et de gouaches. C’est un hymne à la nature. L’évocation des paysages, des coutumes et des habitants du Finistère transparait dans chacune de leurs pièces. Cette année, une quarantaine d’aquarelles d’Emile Simon (1890-1976) ont été restaurées au cours d’une campagne visant à améliorer les conditions de conservation des œuvres mais aussi à assainir et améliorer leur aspect esthétique. Ces travaux soulignent l’aspect impressionniste de son oeuvre. On admire la précision du geste, du mouvement. Les couleurs sont harmonieuses et, tour à tour portraitiste ou paysagiste, il offre une place de choix à la mer dans ses œuvres. 

squividan2.jpg

L’intervention de conservation-restauration a été menée par une restauratrice et une encadreure. Avec cette campagne de restauration, la fondation Fié-Fieux-Emile Simon, sous égide de la Fondation de France, participe à la valorisation du patrimoine et à la conservation de ses collections.

photo96.jpg

Pour en savoir plus sur