Maladie de Parkinson : étudier ses mécanismes, accompagner les patients

La maladie de Parkinson est diagnostiquée chez 25 000 nouvelles personnes en France. En 2030, le nombre de patients pourrait augmenter de 56% avec 1 personne sur 120 de plus de 45 ans atteinte de la maladie*. Tremblements, rigidité des membres, troubles visuels… les symptômes sont très invalidants et pèsent sur le quotidien des malades.
 
Depuis 2001, la Fondation de France apporte son soutien aux chercheurs.
 
*Chiffres : Santé Publique France, 2019
La maladie de Parkinson est diagnostiquée chez 25 000 nouvelles personnes en France. En 2030, le nombre de patients pourrait augmenter de 56% avec 1 personne sur 120 de plus de 45 ans atteinte de la maladie*. Tremblements, rigidité des membres, troubles visuels… les symptômes sont très invalidants et pèsent sur le quotidien des malades.
 
Depuis 2001, la Fondation de France apporte son soutien aux chercheurs.
 
*Chiffres : Santé Publique France, 2019
Le programme en bref 
Rapprocher la paillasse du lit du malade

Au cours des dernières années, les progrès de la recherche sur Parkinson ont été nombreux : ils ont permis à la fois d’explorer de nouvelles pistes thérapeutiques avec la thérapie cellulaire, de retarder les effets secondaires des traitements, de mieux comprendre les origines de la maladie… Autant d’avancées auxquelles la Fondation de France a contribué, forte d’une conviction : la recherche fondamentale et le versant clinique doivent être traités de manière complémentaire et concomitante.

Si aujourd’hui les traitements n’agissent que sur les symptômes, l’espoir est de mettre au point un traitement curatif. En attendant, l’amélioration de la qualité de vie des patients est une priorité.

Les efforts de la Fondation de France portent sur trois axes :

  • approfondir la connaissance sur la maladie ;
  • favoriser le développement de nouveaux traitements et enrayer les effets secondaires des traitements actuels ;
  • encourager l’exploration de nouvelles voies thérapeutiques audacieuses et innovantes, qui permettront peut-être la guérison.

L'interview

Erwan Bézard Président du comité Parkinson

Notre action en images