Une association en plein bouillonnement humain.

Ensemble face au terrorisme

Lutter contre la désinformation pour prévenir la radicalisation

Comment empêcher les plus jeunes de tomber dans la radicalisation ? Quatre ans après les attentats de Paris du 13 novembre 2015, retour sur l’action de la Fondation de France et de ses fondations abritées qui font de l'éducation aux médias un axe fort de son action en matière de prévention de la radicalisation.

Développer l’esprit critique des collégiens

Pour les experts du Comité Ensemble face au terrorisme de la Fondation de France, une grande partie de l’endoctrinement s’effectue chez les 11-15 ans, l’âge des années au collège, de la découverte d’Internet et des réseaux sociaux. Depuis quatre ans, la Fondation de France a soutenu plusieurs projets visant à développer l'esprit critique des jeunes face aux médias et aux raccourcis véhiculés par les réseaux sociaux.

En 2016, elle a apporté son soutien à l’association Entre les lignes. Créée en 2010, cette association anime des ateliers d’éducation aux médias dans des collèges sur tout le territoire. L’objectif : aider les jeunes à se repérer dans la société de « l’hyper-information », et lutter ainsi contre la désinformation, les théories du complot et prévenir la radicalisation.

En 2018, la Fondation Valentin Ribet que nous abritons, a pris la relève de notre soutien auprès de cette association. Créée en hommage à un jeune avocat victime de l’attaque terroriste perpétrée au Bataclan à Paris le 13 novembre 2015, cette fondation lutte contre l’illettrisme et favorise l’accès à l’éducation et à la culture.

Se mettre dans la peau des journalistes

Lutter contre les fake news et la désinformation passe aussi par le fait de comprendre le métier de journaliste, ses exigences et ses difficultés. C’est l’objectif du projet Interclass’ initié par France Inter en 2015, à la suite des attentats du 13-novembre, et financé par le Fonds du 11 janvier. A travers des ateliers d’éducation aux médias, les élèves apprennent à décrypter les informations et à développer leur esprit critique face à la multiplication des canaux médiatiques. Afin de rendre cet enseignement concret, les élèves réalisent des reportages et comprennent mieux les mécanismes de l’information tout en s’appropriant les méthodes du travail journalistique.

À ce jour, l’ensemble des fonds collectés par la Fondation de France à la suite des attentats de Paris et Saint-Denis ont été engagés. Pour continuer de soutenir les projets visant à prévenir la radicalisation, elle a décidé de poursuivre son action en intégrant ce type de projets à son programme Éducation. Des initiatives qui favorisent la liberté d’expression, notamment des jeunes, et le débat public.