Port de plaisance et base nautique du moulin blanc.

Environnement

Littoral

Ce que nous faisons

Mieux connaitre les littoraux pour assurer une meilleure protection de ces milieux fragiles et pour mettre en place une gestion efficace de ces territoires,  c’est l’objectif de la Fondation de France.
 
Pour y parvenir, elle finance des projets de recherche scientifique qui mobilisent des disciplines variées et facilitent le dialogue entre les chercheurs et les usagers du territoire : gestionnaires, habitants, pêcheurs, touristes …
 
S’intéressant à de nombreuses problématiques de société, ces travaux de recherche s’appuient sur l’interdisciplinarité et l’apport des sciences humaines et sociales pour repenser la place de l’homme dans son environnement.
Mettre la science au service de la société, c’est proposer des solutions concrètes pour inciter les décideurs à prendre les mesures adaptées pour préserver les côtes et faire de chacun un citoyen responsable des écosystèmes littoraux d’aujourd’hui et de demain.

Découvrez la liste des projets financés

 

 

les journées territoriales

Donner la parole aux chercheurs et aux gestionnaires et organiser des temps d’échanges au plus proche du terrain, c’est l’objectif des Journées Territoriales, qui se déroulent sur plusieurs jours, tous les deux ans, sur un territoire phare du programme Littoral.
En 2016, afin de se rapprocher du terrain et des enjeux de gouvernance des territoires littoraux français, auxquels sont adossés ces projets de recherche, la Fondation de France a organisé, à Brest et Ouessant, la première édition des Journées Territoriales (les 6, 7 et 8 octobre 2016), sur le thème : « Quels littoraux pour demain en Bretagne-Loire ? A la rencontre des chercheurs et des acteurs du territoire. »

>> En savoir plus

Vous avez un projet

Trouvez un financement

Depuis 2011, 85 projets de recherche soutenus, dont plus de la moitié sur le littoral atlantique.

Quelques chiffres pour comprendre

- La densité de population est 2,5 fois plus forte dans les communes littorales en France.

- Dans le monde, le littoral concentre 80% de la biodiversité marine.

- La France = le 2ème domaine maritime mondial grâce à ses départements et territoires d'outre-mer.

- Le niveau des mers monte au rythme de 3mm par an.

- 80% de la pollution de la mer vient de la terre.

Littoral.

Le littoral : les multiples enjeux d’un territoire fragile et convoité

Le littoral concentre à la fois plus de 20% de la population mondiale et 80% de la biodiversité marine nécessaire à la vie.
Espace de vie, territoire d’activité économique et d’exploitation de ressources, lieu de plaisance et de tourisme, le littoral est le théâtre d’intérêts antagonistes qui le fragilisent et l’affaiblissent.
Soumis à la pression anthropique et aux aléas, souvent victimes en première ligne des conséquences du changement climatique, ces espaces ont connu au cours des dernières décennies une évolution rapide et contrastée qui soulève de nombreuses questions relatives à la protection de l’environnement, aux modes de gouvernance, aux risques naturels et écologiques et au développement socio-économique, culturel et politique.
Il est nécessaire de s’interroger aujourd’hui sur l’avenir de nos littoraux, et le regard des chercheurs peut contribuer grandement à cette réflexion et à la mise en œuvre de solutions durables. 

​Le littoral : des problématiques spécifiques

 - Conciliation d’usages multiples : pêche, tourisme, protection de la nature, …
- Gestion durable des ressources naturelles
- Fragilité des espaces et nécessité d’anticiper les risques
- Protection et restauration écologique
- Préservation de l’équilibre de la biodiversité marine et terrestre : espèces proliférantes, espèces en danger…
- Aménagement du territoire, changements sociétaux, et augmentation de la densité humaine
- Submersion marine, accélération de l’érosion et recul du trait de côte
- Interfaces : terre/mer, nature/société, protection/exploitation
- Valorisation des dimensions culturelles, patrimoniales et esthétiques des littoraux

Encourager la recherche scientifique sur les littoraux

Pour penser la place de l’homme dans son environnement, mobiliser toutes les disciplines scientifiques

Répondant aux questions posées par la société, les chercheurs se positionnent comme des observateurs des enjeux actuels. La science peut alors apporter un regard précieux sur la manière dont l’homme perçoit, s’approprie et protège son environnement littoral.

Plaçant la dimension humaine et sociale au centre de l’ensemble de ses programmes, la Fondation de France encourage les projets de recherche qui croisent l’apport de disciplines diverses, mobilisant à la fois les sciences de la nature et les sciences humaines : la géographie, la sociologie, mais aussi le droit ou l’histoire côtoient la biologie, la géomorphologie, l’océanographie ou la biostatistique.

Les sciences humaines et les projets de recherche participative permettent également de prendre en compte et valoriser les savoirs populaires et empiriques de ceux qui vivent ou travaillent sur le littoral et en ont une connaissance intime comme les pêcheurs, ou de ceux qui l’observent de près, comme les touristes ou les plongeurs.

Développer une vision prospective : quels littoraux pour demain ?

L’évolution rapide des zones littorales et les pressions croissantes auxquelles elles sont soumises imposent une mise en perspective dans l’espace et dans le temps : comprendre les trajectoires du littoral, construire des scénarii futurs grâce à la connaissance du passé afin d’anticiper l’avenir et proposer des  stratégies durables de gestion.

Développer une vision prospective, c’est prévoir les futurs possibles, poser les bases d’une culture du risque, et penser l’évolution et l’adaptation des écosystèmes.

Des approches scientifiques novatrices comme la géoprospective, la modélisation ou la géomatique sont autant de manières de solliciter la science pour conceptualiser les relations qu’entretiendront demain les hommes et leurs littoraux.

 

Carte des projets soutenus

De la science à l’action

Ce programme a pour ambition de promouvoir des avancées scientifiques mais aussi sociétales. Sont alors privilégiés les travaux de recherche qui visent à améliorer la gouvernance des territoires littoraux et qui associent étroitement les décideurs, les acteurs du développement et les citoyens.

Pour construire des décisions collectives et faciliter l’engagement de chacun, il est essentiel de prendre en compte l’ensemble des acteurs, des liens qu’ils entretiennent entre eux ainsi que leur spécificité et contraintes propres. Les associer à chaque étape du projet scientifique – construction de la problématique, production de données, ateliers participatifs – c’est garantir la production d’un savoir partagé et partageable avec des usagers du littoral aux profils aussi variés que les élus, les conchyliculteurs ou les pratiquants de sport nature.

En amont, gestionnaires et acteurs locaux peuvent jouer un rôle essentiel dans le projet de recherche et, en aval, les chercheurs peuvent rendre les résultats de leurs travaux accessibles au public et aux décideurs afin que chacun s’approprie des solutions durables garantes d’un meilleur équilibre entre l’homme et son milieu.

La moitié des projets de recherche soutenus sont menés en collaboration avec des partenaires locaux