site_fdf_1903x638_sans_ba.jpg

Les Réveillons de la Solidarité : une occasion de (re)créer du lien social !

7 millions de personnes isolées en France – Enquête nationale Solitudes 2019

Selon l’enquête nationale Solitudes 2019, plus de 1 Français sur 10 est en situation d’isolement. Pour ces personnes, les fêtes de fin d’année, plutôt synonymes de partage et de convivialité, peuvent être une période particulièrement difficile à vivre. Afin d’aider ces personnes vulnérables et isolées à retisser du lien, la Fondation de France soutient, cette année encore, 150 Réveillons de la Solidarité à travers la France. Au-delà d’une journée ou d’une soirée, ils mettent l’accent sur la préparation et la rencontre. Une jolie occasion de vivre des moments chargés de sens et d’échanger avec des habitants et commerçants du quartier !

« Aider les personnes vulnérables à trouver leur place dans la société et favoriser le lien social en créant des lieux d’échanges, des temps de rencontres, sont nos priorités depuis 50 ans à la Fondation de France. Les Réveillons de la Solidarité font partie de ces moments : à travers leur préparation – qui commence parfois plusieurs semaines à l’avance – ce sont de nouveaux liens qui se tissent. Et les rôles peuvent être inversés : fabrication et distribution de cadeaux aux voisins, invitation des habitants du quartier et des commerçants à la fête… C’est à la fois un moyen de changer les regards et une première étape vers la création d’un lien social durable », précise Claire Boulanger, experte Solidarités nationales de la Fondation de France.

Les Réveillons de la Solidarité : des moments conviviaux pour développer le « vivre ensemble »

Chaque année, les Réveillons de la Solidarité, soutenus par la Fondation de France, offrent des moments de partage chaleureux à plus de 25 000 personnes isolées ou fragilisées dans leur quotidien, partout en France. Qu’il s’agisse de personnes âgées, de jeunes, de femmes seules avec leurs enfants ou de personnes sans abri, l’objectif est le même : briser leur solitude et leur ouvrir de nouveaux horizons !
L’objectif de ces Réveillons est de tisser des relations entre des habitants et des commerçants d’un quartier ou d’une ville, qui se côtoient sans se connaître. Ils se rencontrent autrement, en organisant un événement ensemble. Une belle manière de créer du lien social et de favoriser le « vivre ensemble » !
Les Réveillons de la Solidarité soutenus par la Fondation de France ont tous en commun :

  • d’être organisés par des associations de quartier qui accompagnent tout au long de l’année des personnes seules et/ou en difficulté ;
  • d’associer étroitement ces personnes à l’organisation de cet événement ;
  • d’être ouverts à d’autres publics, et ainsi par leur mixité, de favoriser les rencontres et les échanges entre des personnes qui peuvent se côtoyer au quotidien sans jamais se parler.

Quelques exemples d’initiatives menées à Paris et en Île-de-France

La Ressourcerie du Spectacle : samedi 14 décembre (après-midi et soirée)

Vitry-sur Seine (94 - Val de Marne)

La Ressourcerie du Spectacle ouvrira les portes du « Crapo » dès 15h pour un réveillon solidaire de grande ampleur avec 350 participants attendus : personnes en situation de précarité, habitants du quartier… Au programme pour petits et grands : des ateliers manuels (peinture, maroquinerie, forge…), un espace de jeux dédié aux plus jeunes, un grand festin solidaire avec des produits locaux, une programmation musicale et une pièce de théâtre. Cette association, qui met à disposition du matériel pour les artistes à base de produits recyclés, va aussi créer une scénographie en bois spécialement pour l’évènement.

Mots et Regards : dimanche 15 décembre 2019 (après-midi)

Saint-Denis (93 – Seine-Saint-Denis)

Cette année, l’association Mots et Regards a choisi de mettre à l’honneur la Roumanie en organisant un cabaret festif à partir de 15h. Les 160 participants attendus, dont des personnes en situation de précarité ou d’isolement, pourront découvrir les richesses de ce pays en dégustant un repas traditionnel fait maison, entrecoupé d'interventions d'artistes (danse, musique, contes...). Le tout dans une salle décorée par les participants eux-mêmes. Chacun repartira avec un souvenir, confectionné pendant les ateliers d’arts plastiques. Une belle occasion de mettre en lumière une culture méconnue !

De la rue à la scène : lundi 23 décembre (soirée)

Ivry-sur-Seine (94 – Val-de-Marne)

Le « réveillon show’lidaire » est une initiative de l’association De la rue à la scène. L’organisation de cette soirée permettra de favoriser les rencontres et les échanges : 70 personnes – qui se côtoient au quotidien sans jamais se rencontrer – choisiront ensemble le menu, prépareront le repas, s’occuperont de l’accueil du public et du service. Autour de ce repas-spectacle convivial dès 19h, les personnes sans domicile fixe, sans emploi ou isolées, ainsi que les habitants et commerçants du quartier, participeront également à des spectacles d’improvisation et de stand-up, avant la soirée dansante avec un orchestre.

Intersection : lundi 23 décembre (journée)

Saint-Michel-sur-Orge (91 – Essonne)

Tous les ans, l’association Intersection organise des réveillons pour ses membres, qui sont atteints de troubles psychiques. Et cette année, certains d’entre eux ont décidé de voir les choses en grand en organisant un déjeuner festif ouvert plus largement. Dès 11h, tout le monde se retrouvera dans une salle des fêtes pouvant accueillir jusqu’à 150 personnes, avec un groupe de musique, des animations et des jeux. Cet évènement sera organisé par les participants eux-mêmes : décoration de la salle, repas… Un moyen de se sentir appartenir à un groupe sans que la maladie ne soit au coeur des échanges !

APUI - Les Villageoises : mardi 24 décembre (soirée)

Cergy-Pontoise (95 – Val-d'Oise)

L'association APUI - Les Villageoises s’unira à d’autres associations de Cergy pour repérer, tout la semaine précédente, lors de maraudes des personnes isolées et précaires. Ils leurs proposeront de participer au réveillon et à son organisation en amont : atelier de décoration de la salle, atelier de pâtisserie, atelier coiffure et beauté… Après un dîner ouvert à 90 personnes qui commencera à 19h, un bal dansant viendra clôturer la soirée en beauté !

Bien Hêtre : mardi 31 décembre (soirée)

Soisy-sous-Montmorency (95 – Val-d'Oise)

L’association Bien Hêtre a pour objectif principal d’offrir un meilleur accès des personnes déficientes visuelles à la formation, aux sports et aux loisirs. Pour la soirée de la Saint-Sylvestre, l’association organisera un réveillon solidaire pour 75 participants, ouvert aux personnes en situation de handicap, mais aussi à des personnes isolées, à des familles monoparentales. Ils pourront ainsi tisser ensemble de nouvelles relations lors de cette soirée dansante avec DJ.

Au Plaisir des Jeux : mardi 31 décembre (soirée)

Rosny-sous-Bois (93 – Seine-Saint-Denis)

Parce que le jeu est un levier formidable pour favoriser la rencontre et l’échange entre les personnes, l’association Au Plaisir des Jeux réunira 150 habitants de Rosny-sous-Bois à partir de 17h autour d’un réveillon ludique et festif. Des personnes d’âges et d’horizons différents – personnes en situation de précarité, personnes âgées isolées… – pourront alors partager un diner convivial rythmé par les jeux de société. Un DJ viendra ensuite encourager tous les participants à poursuivre la soirée sur la piste de danse !

D’autres festivités organisées partout en France

SINGA Lyon : samedi 14 décembre (dîner)

Lyon (69 – Rhône)

La période des fêtes de fin d’année est un temps fort incontournable durant lequel le réseau social et familial est primordial. Ainsi, les personnes exilées se retrouvent de fait exclues. A travers sa communauté, SINGA Lyon organise une soirée collaborative « SINGA Invite ! » pour une découverte festive culinaire chez l’habitant. Ce projet permettra de favoriser la rencontre entre locaux et nouveaux arrivants (200 personnes bénéficiaires de 23 foyers accueillants de la métropole lyonnaise). Un temps d’échanges et de découvertes des pratiques culturelles de chacun !

Ecole des Parents et des Educateurs (EPE) du Calvados : lundi 16 décembre (déjeuner et après-midi)

Caen (14 – Calvados)

L’EPE du Calvados organisera le « Noel d’ici et d’ailleurs » dans le cadre de son Atelier Socio Linguistique, dont l’objectif est d’apprendre aux réfugiés et migrants la langue française pour favoriser leur intégration sociale et professionnelle. Différentes activités seront proposées par les réfugiés, et des personnes en situation de handicap (travailleurs de l'ESAT) : magie, danse du monde, chorale, lectures, …). Un repas zéro déchet leur sera offert. Les 100 participants pourront passer un beau moment de partage et d’échange tout en utilisant le français comme langue commune. Un peintre réfugié viendra aussi réaliser des portraits tout au long de la journée pour immortaliser ce réveillon !

La Cloche : mercredi 18 décembre (après-midi)

Nantes (44 – Loire-Atlantique)

La Cloche accompagne les personnes sans domicile fixe et s’engage pour changer le regard porté sur le monde de la rue. Cette année, elle organisera un repas de Noel préparé avec l'aide des sans-abri, ainsi qu'avec les commerçants du centre de Nantes regroupés dans le réseau de proximité solidaire « Le Carillon » initié par l’association. Avec 150 participants attendus, cet évènement commencera à 15h. Au programme : un concert, un atelier de sensibilisation au monde de la rue…

MIRADOR : mercredi 18 décembre (soirée)

Epinal (88 – Vosges)

L’association MIRADOR et les structures accueillant des migrants dans les Vosges organiseront les « Réveillons avec le Monde » pour clôturer l’année 2019. Les semaines précédentes, accompagnés de musiciens et d’un réalisateur de vidéos, ils auront créé ensemble un clip musical, hymne à la diversité, à la complémentarité et au vivre ensemble. La soirée sera l’occasion de célébrer ce travail commun autour d’un repas du monde, où chaque participant apportera une spécialité culinaire de « chez lui ». Une belle manière de favoriser les échanges entre les cultures !

Multicité : lundi 23 décembre

Saint-Quentin (02 – Aisne)

Durant tout le mois de décembre, les usagers de l’association Multicité iront à la rencontre des habitants pour leur proposer de participer à la conception et/ou l’organisation des fêtes de fin d’année. Le 23 décembre sera le point d’orgue avec de multiples animations : marché de Noël, spectacle de magie et de ventriloquie, repas festif au coeur du quartier, etc. Plus de 400 personnes seront attendues ce jour-là !

Club de prévention d’Epernay : lundi 23 décembre (après-midi)

Epernay (51 – Vitry-le-François)

Le Club de Prévention d’Épernay a pour objet de prévenir et de lutter contre toutes les formes d’exclusion auxquelles peuvent être confrontés les enfants, les adolescents et les adultes. Avec son projet « Noël en fête », l’association va permettre à 200 personnes marginalisées de tisser des liens avec des habitants du quartier. Ce goûter festif organisé jusque 16h sera animé par un spectacle de magie, une balade en calèche et des ateliers de maquillage. De quoi offrir aux petits et grands une journée remplie, riche en partage !

Marhaban : mardi 24 décembre

Marseille (13 – Bouches-du-Rhône)

L’Association Marhaban proposera le réveillon « Fêtons Noël Ensemble » dans le but de créer des liens avec des personnes isolées. Depuis le mois de novembre, des débats ludiques et interculturels sur le thème de la citoyenneté et de l’engagement local sont proposés en petits groupes, pour réunir les habitants. Puis, des équipes – ouvertes à tous – seront impliquées dans la préparation de cette soirée qui aura lieu dans le quartier de la rue d’Aubagne. Une centaine de personnes sera invitée pour partager un repas autour des valeurs de la convivialité et de la simplicité.

La Porte Ouverte : mardi 24 décembre (midi)

Jonzac (17 – Charente-Maritime)

L’association La Porte Ouverte organisera un déjeuner spectacle pour les personnes isolées de Jonzac et de ses alentours, ainsi que les adhérents – atteints de troubles psychiques – des différents Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) de la Charente-Maritime. Les personnes isolées, extérieures aux GEM, pourront co-organiser l’événement et participer aux ateliers créatifs pour la décoration de la salle et la réalisation de cadeaux. Un moment chaleureux de partage et de solidarité qui rassemblera 200 personnes !

Le Village d’Eva : samedi 28 décembre (journée et soirée)

Mamoudzou (976 – Mayotte)

Le Village d'Eva organise tous les ans une fête pour les jeunes en grande vulnérabilité, en errance et exclus du système scolaire. Cette année, le réveillon prendra la forme d’une journée festive, avec un temps d'animation et de spectacle : les jeunes des différentes communes de l'île présenteront des sketches, des lectures de poèmes, etc. Un repas de fête sera préparé, encadré par une diététicienne pour assurer que ce dîner délicieux et équilibré. Pour clôturer la soirée en beauté, les 150 invités auront la chance de repartir avec un cadeau issu d’une collecte de dons !

L’isolement relationnel progresse en France

L’Observatoire de la philanthropie – Fondation de France dévoilent les résultats de l’enquête nationale Solitudes 2019 : 13% des Français sont isolés, soit environ 7 millions de personnes (vs. 10% en 2016). Ils ne voient d’autres personnes que très rarement, voire jamais, quels que soient les « réseaux de sociabilité » : famille, amis, voisins, vie associative et professionnelle.
Le profil des personnes isolées a légèrement évolué : les 40-49 ans sont plus souvent représentés (29% en 2019 vs. 21% en 2016), tout comme les habitants des grandes agglomérations de province (27% vs. 22%).

L’enquête montre un lien fréquent entre solitude et conditions de vie précaires, notamment :
- des bas revenus > 61% des personnes isolées ont un niveau de vie inférieur au niveau de vie médian (vs. 50% de l’ensemble de la population)
- une moindre qualification > 58% ont un diplôme inférieur au bac (vs. 51 % de l’ensemble de la population)
- un plus grand risque d’être au chômage > 12% sont au chômage (vs. 7% de l’ensemble de la population)

Le focus 2019 de l’enquête porte sur la mobilité et montre notamment un lien entre isolement et accès limité aux moyens de transport :
- des difficultés pour accéder aux transports en commun  53% des personnes isolées n’ont pas de transport en commun à proximité (vs. 44% de l’ensemble de la population)
- un déficit de motorisation > 21% n’ont pas de voiture (vs. 15 % de l’ensemble de la population)
- des barrières psychologiques > 24% estiment que se déplacer est une source d’angoisse (vs. 19% de l’ensemble de la population générale), qu’il s’agisse d’agoraphobie ou de claustrophobie, ou d’une crainte face à l’inconnu
L’isolement relationnel va de pair avec une mobilité plus restreinte, sachant qu’il est souvent le résultat d’un enchaînement d’événements : déménagement, précarité, état de santé dégradé ou existence d’un handicap…

>> Plus d’information sur l’enquête nationale Solitudes 2019 et son focus sur la mobilité

Une nouvelle campagne pour les Réveillons de la Solidarité !

Afin de sensibiliser le grand public à la solitude et marquer les esprits, la Fondation de France lance une nouvelle campagne :

  • un film et un spot radio de 30 secondes chacun qui mettent en scène un moment incontournable de cette période de fêtes et connu de tous  le fameux compte à rebours du nouvel an avec ses amis ou sa famille, mis en miroir avec la solitude d’une femme. A découvrir ici.
  • une affiche montrant la solitude de cette femme.
Télécharger le communiqué de presse

A télécharger

Le communiqué de presse