Les Bgues du Blat :  une autre façon d’habiter en milieu rural

Nouveaux commanditaires

Les Bogues du Blat : une autre façon d’habiter en milieu rural

11/12/2018

Les 6 maisons ressemblent à des maisons en forme d’ogive sur pilotis, en bois et bardages métalliques. Les familles qui les occupent vivent au milieu d’une châtaigneraie centenaire et font face à un vaste paysage qui s’étend jusqu’aux gorges de l’Ardèche. Les charpentes des maisons évoquent des enveloppes de châtaigne, d’où leur nom : les Bogues du Blat.

« On vit au milieu de la forêt, on ressent toutes les saisons. A l’automne on entend les bogues, les châtaignes qui tombent. J’ai trouvé beaucoup plus qu’un logement ici. D’abord j’ai trouvé des amis, c’est extraordinaire. Et un cadre de vie où je me sens bien, une maison paisible, heureuse » confie Nathalie, locataire depuis 2013.

Les habitants ont participé à la construction, avec l’aide de certains voisins de la commune : installation des bardages bois, découpe et mise en œuvre d’isolant, peintures, etc. Ils ont fait le choix d’un habitat écologique avec une ossature bois, des toilettes sèches, un  bac à compost, un système de récupération des eaux de pluie, etc. Et, à l’exception du charpentier, toutes les entreprises choisies sont celles d’artisans locaux qui ont fait preuve d’inventivité pour ces constructions inhabituelles.

Ce projet d’habitat social inédit a vu le jour dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires et en étroit partenariat avec le programme Habitat de la Fondation de France. L’action Nouveaux commanditaires permet à des acteurs de la société civile (regroupés en association libre ou formelle) et confrontés à des enjeux de société, de passer commande d’une œuvre originale à un artiste  de notoriété. Un médiateur culturel, agréé par la Fondation de France, expert de l’art contemporain, accompagne ces commanditaires à établir un cahier des charges de la demande. Il propose l’artiste le plus approprié pour y répondre, assure la coordination de toutes les étapes du processus en lien avec les acteurs et partenaires du projet,  ainsi que la recherche des co-financements pour la réalisation de l’œuvre.

 

 

Un projet mené avec des habitants de la commune

A Beaumont, en Ardèche du Sud, les commanditaires sont les membres du conseil municipal et les artistes sont les architectes Patrick Bouchain et Loïc Julienne. Dans cette région, la pression touristique fait monter les prix du foncier : jeunes actifs et familles ont plus de mal à se loger et la population vieillit. Pour enrayer ce phénomène et assurer le maintien de l’école, la commune souhaitait créer un habitat social rural en phase avec les traditions locales, sous la forme d’un hameau. «En élaborant notre Plan local d’urbanisme (PLU), nous  avons eu la chance de rencontrer Valérie Cudel, médiatrice de l’action Nouveaux commanditaires de la Fondation de France. La démarche nous a intéressés et a permis que cette expérience ait lieu » raconte Pascal Waldschmitt, maire de Beaumont.

Dans le cadre d’une réflexion commune, il a été acté que ce projet immobilier se voulait aussi un acte artistique et citoyen ! Valérie Cudel a pris contact avec Patrick Bouchain, qui accorde une place majeure à la participation active des citoyens à ses projets. Avec son atelier, Construire, ils ont opté pour une démarche associant étroitement les futurs occupants des lieux. « Des échanges réguliers ont eu lieu autour de maquettes à grande échelle, des recherches de matériaux ont été faites en commun, et le chantier lui-même a été ponctué de plusieurs temps forts collectifs (pique-niques, etc.) » précise-t-elle.

Un hameau de six maisons habité en commun

Une première tranche de 3 maisons pionnières a été inaugurée en septembre 2013.  Une seconde tranche de 3 maisons a été finalisée en janvier 2017. Les 6 maisons sont aujourd’hui habitées par des familles avec leurs enfants. Il s’agit de logements sociaux en  location-vente : au fur et à mesure du paiement de leurs loyers, les occupants peuvent acquérir des parts jusqu’à devenir entièrement propriétaires. Et pour que le projet conserve son âme, une association veille : l’association des « Bogues du Blat ».

bogues-du-blat-2.jpg

Ils témoignent

Pascal Waldschmitt, maire de Beaumont
« Nous souhaitions bâtir un projet écologique, évolutif et collectif, favorisant le lien social. Nous voulions également laisser aux locataires une part d’auto-construction. Et créer un habitat fondé sur la maison comme espace privé familial, tout en permettant l’ouverture au groupe social du hameau. Dès la première rencontre avec Patrick Bouchain, le courant est passé : nous ne pouvions espérer mieux pour répondre à nos attentes. Aujourd’hui les 6 maisons sont habitées. La démarche a porté ses fruits : il règne aux Bogues une ambiance de fraternité, d’entraide, d’action collective. On se dit que l’on n’a pas travaillé pour rien ! »

Nathalie, locataire depuis mars 2013
« 
Ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps, de pouvoir être aussi bien chez moi. Avec de la lumière, avec du soleil, avec de l’espace. Ici, on est à la fois autonomes et ensemble. On ne se sent obligés de rien. Entre nous c’est très fluide. On fait le bois ensemble, le compostage des toilettes sèches, les plantations, le désherbage, l’arrosage, etc. »