banniere_solitude_personne_seule.jpg

Maladies psychiques

Les actions soutenues par le programme Maladies psychiques pendant la crise Covid-19

Pour les personnes atteintes de troubles psychiques, la période de confinement a présenté un risque aigu d’aggravation brutale de leur état. La rupture des contacts, l’isolement et l’angoisse liée aux risques de contamination a pu entrainer décompensations, pensées suicidaires ou dépressions profondes. La Fondation de France a soutenu 30 projets pendant la crise.

Par exemple :

Les Groupes d’Entraide Mutuelle ou autres associations d’usagers, telles que le Club House France ont rivalisé de créativité pour rompre l’isolement de leurs membres : contacts téléphoniques pour prendre des nouvelles, dotation en smartphones ou tablettes, mise en place d’ateliers de création, de cuisine ou de sport à distance… autant d’actions que nous avons accompagnées pendant la crise sanitaire.

En parallèle, les équipes soignantes ont modifié leurs pratiques pour aller vers leurs patients confinés : téléconsultations au CHU de Thiers, ou équipes mobiles comme au CH du Vinatier à Lyon.

Aux côtés de France Active pour soutenir les associations

Pour aider les associations à surmonter la crise, la Fondation de France a décidé de contribuer à deux dispositifs mis en œuvre par France Active, une association de financement de l’économie sociale et solidaire – qu’elle avait contribué à créer il y a plus de 30 ans avec la Caisse des dépôts.

>> En savoir plus