Points de vue

Le point de vue de Gérard Garouste : « La philanthropie commence avec l’attention à l’autre »

Peintre, sculpteur et membre de l’Académie des Beaux-Arts, Gérard Garouste est engagé depuis 25 ans en faveur des enfants défavorisés. En 2013, il a créé, avec son épouse Élisabeth Garouste, la Fondation Source des sources, abritée à la Fondation de France. Entretien.

Quelle vision avez-vous de la philanthropie et de son rôle dans la société ?

La philanthropie est fondamentale. Nous vivons aujourd’hui dans une société principalement régie par des intérêts économiques, où l’on court après le temps, où l’on entend tant de propos égoïstes… Les nations elles-mêmes n’ont pas une vision globale de tout ce qui se passe dans le monde, sur tous les continents. Elles mettent en place des politiques égocentrées et égocentriques, à l’opposé de l’attitude philanthropique qu’elles devraient avoir. Nous sommes dans une période de crise, où les choses vont de plus en plus vite. Or, il est souhaitable, voire même indispensable, de prendre le temps de l’introspection. Nous devons revenir à une attitude de générosité, d’ouverture d’esprit et surtout d’ouverture à l’autre. La philanthropie est la solution idéale pour que la société fonctionne.

Concrètement comment cela doit-il se traduire ?

La philanthropie est un effort que chacun doit s’appliquer à lui-même. Il faut plus qu’une poignée de philanthropes pour améliorer le monde. Chacun d’entre nous doit en prendre conscience, et ce quel que soit son rôle dans la société. Le plus gros travail à faire, vis-à-vis de soi-même, c’est de développer un sentiment de tolérance et de générosité. C’est ça la philanthropie !

Vous-mêmes êtes très engagé à travers votre fondation. Comment s’articulent votre métier d’artiste et votre engagement philanthropique ?

Mon métier, c’est d’être peintre, mais une fois sorti de mon atelier, j’ai un devoir de citoyen. La société m’a beaucoup donné, je dois lui rendre en retour. Je me suis posé la question : en tant que peintre, que puis-je faire ? J’habite en province, et à deux pas de chez moi, il y a de nombreuses familles en difficulté. J’ai donc créé il y a 25 ans une association, La Source, pour permettre à des enfants défavorisés de participer à des ateliers artistiques animés par des éducateurs et des artistes.

Ma vie est basée sur la transmission. J’ai le souci, durant mon passage sur Terre, de pouvoir transmettre ce que j’ai acquis. La Source, ce sont des adultes qui transmettent la sagesse, l’art de vivre, qui apprennent à des jeunes à travailler, à développer le sens des responsabilités, mais aussi à rêver. Il faut apprendre aux enfants à aller au bout de leurs désirs.

En quoi l’art est-il moteur d’inclusion sociale ?

L’art est la chose la plus nécessaire dans la vie. Il faut savoir profiter de la poésie dans chaque moment du quotidien : rechercher l’harmonie, la beauté, redonner du sens à nos valeurs… Ce n’est pas un luxe, c’est une nécessité. En tant qu’artiste, on peut mettre les enfants devant une œuvre d’art, mais ils ont déjà en eux cet art. Il suffit de leur donner la possibilité de l’exprimer. Savoir regarder, respecter la nature, la société, se respecter soi-même… tout cela s’apprend. L’important c’est d’être réceptif et tolérant à l’autre. La philanthropie commence avec l’attention à l’autre. C’est le contraire de l’égoïsme et de l’égocentrisme.

Quelle satisfaction tirez-vous de votre engagement ?

Je suis parvenu à mobiliser largement autour du projet de La Source. Je m’y suis beaucoup investi et désormais, ce projet appartient à tout le monde.

Ma plus grande satisfaction, c’est le sentiment d’avoir pu participer à quelque chose d’utile : voir tous ces enfants heureux et constater que nous leur avons apporté quelque chose, c’est précieux. Quand on fait le bilan d’une vie, c’est cela qui reste.

portrait_gerard_garouste.jpg

Gérard Garouste, peintre, sculpteur et membre de l’Académie des Beaux-Arts

« Nous devons revenir à une attitude de générosité, d’ouverture d’esprit et surtout d’ouverture à l’autre. La philanthropie est la solution idéale pour que la société fonctionne. »

Vous serez aussi intéressé par