Le déclic de...

Le déclic d'Anne Fleury, de la Fondation Akinoha

anne-fleury_c_dr_web.jpg

Sensible aux questions de bien-être et de respect des personnes âgées, Anne Fleury a créé en 2018 la Fondation Akinoha pour accompagner les plus vulnérables d’entre elles.

« Lorsque je travaillais aux Apprentis d’Auteuil, j’ai rencontré de nombreuses personnes âgées, souvent isolées, vulnérables, parfois même maltraitées. Violences psychologiques, pressions financières, négligence… la maltraitance, souvent peu visible, peut prendre des formes variées. Face à cet enjeu de société, j’ai décidé de créer en 2018 avec une ancienne collègue la Fondation Akinoha.

Akinoha signifie « feuille d’automne » en japonais, comme les estampes détenues longtemps par ma famille, grâce auxquelles j’ai pu me lancer dans l'aventure de cette fondation. Ce nom illustre parfaitement notre engagement : au Japon, les personnes âgées arrivées à l’automne de leur vie étaient prises en charge par la société nipponne, dont la culture ancestrale est basée sur le respect inconditionnel des anciens… 

À la Fondation Akinoha, nous avons le projet en 2019 de soutenir la création de groupes de parole d’anciens pour recueillir leur témoignage sur leur vision de leur place dans la société. Des chercheurs en sociologie seront sollicités pour analyser cette parole, afin qu’Akinoha soit source de propositions pour l’amélioration du quotidien des seniors en termes de soins, de mobilité, et plus largement de respect. »