Lauriers 2018 Mediterranée

Evénement

Lauriers 2018 en Méditerranée : une soirée inédite sous le signe de l’engagement et de la générosité

Marseille, 29 mars 2018 - Près de 300 personnes -donateurs, fondateurs, associations, entreprises et personnalités de tout premier plan - ont répondu présents le 29 mars à l'invitation conjointe de Jean-François Bigay,  Président du Comité Provence Alpes Corse, et Cécile Malo, Déléguée générale de la Fondation Méditerranée.

Ouverte par la Déléguée générale et la marraine de cette édition, Marie-Françoise Colombani, écrivain et journaliste, la soirée laissait place à la montée des marches des lauréats vers le podium et à la présentation de 12 projets exemplaires menés par des hommes et des femmes qui, de Marseille à Perpignan, en passant par Marseille, Gap, ou encore Arles, se mobilisent chaque jour, sur le terrain.

Trois personnes engagées aux côtés de la Fondation de France ont assuré la remise de ces trophées :

  • Mélanie Hubault, responsable Fonds Individualisés et Programmes Promotion de la Santé et Accompagnement des Malades, en charge notamment du programme Santé des Jeunes et du programme Aide aux victimes du terrorisme.
  • Christophe Mouysset, délégué général de la Fondation Kedge Business School pour le Management responsable, créée en mars 2010 sous l’égide de la Fondation de France par Axa Assurances IARD Mutuelle, ONET S.A, la BNP Paribas Direction du Réseau Méditerranée et la Société Marseillaise de Crédit, et qui a pour mission de favoriser l’accès à l’enseignement supérieur et de contribuer, avec le soutien des entreprises, à la formation de managers efficaces et responsables.
  • Michel Tagawa, engagé avec la Fondation de France Méditerranée depuis 2016 en tant qu’expert bénévole en charge des programmes enfance et jeunesse, après une carrière professionnelle au sein de collectivités territoriales dans les domaines social - enfance et famille.

L'émotion était à l'évidence au rendez-vous. Tout comme le suspens qui allait croissant jusqu’à la  proclamation et la remise des trois prix régionaux par Marie-Françoise Colombani.

Le mot de la fin revenait tout naturellement au Président Jean-François Bigay qui remerciait chaleureusement fondateurs, donateurs, associations et bénévoles sans lesquels aucune action ne pourrait voir le jour, rappelant ainsi la vocation de la Fondation de France, organisme unique totalement indépendant et privé au service du développement de la philanthropie.

 

Le palmarès

Les lauriers régionaux

Un Autre Regard : suivez les guides !
Porteur de projet : Des Mains Libres (Conat - 66)

Le Café des Familles  
Porteur de projet : Grandir ici (Gap -  05)

 

Rénovation d’un quartier défavorisé par ses habitants
Porteur de projet : Le Fil à Initiatives (Marseille - 13)

Les trophées régionaux

Roul’Contact, le camion qui favorise le lien social
Porteur de projet : Terre Contact (Gignac - 34)

Des œuvres monumentales pour redonner vie et couleur à un quartier dégradé
Porteur de projet : META 2 (Marseille - 13)

Une école bienveillante qui favorise les pédagogies actives
Porteur de projet : Ecole du domaine du possible (Arles - 13)

L'accueil inconditionnel : un outil pour les personnes souffrant de troubles psychiques
Porteur de projet : Les Nomades Célestes (Marseille – 13)

Accompagnements éducatifs d’accès aux soins et à la sortie d'incarcération
Porteur de projet : Gépij (Marseille – 13)

 

Une idée de Salle Ouverte pour mettre en lumière le vivre ensemble
Porteur de projet : Collège Les Bréguières (Cagnes-sur-Mer - 06)

Interculturalité, Islam, Jeunesse et Familles
Porteur de projet : CRAAC (Marseille – 13)

Formation des jeunes migrants, pour s’intégrer et se construire
Porteur de projet : ADPEP (Marseille – 13)

Etude de faisabilité pour des « Maisons de Jours Meilleurs »
Le Village – (Cavaillon – 84)

Portrait

Témoignage de Marie-Françoise Colombani

« Elle ne tenait pas en place. Sa chevelure brune toute bouclée sautillait  au rythme de son enthousiasme. Sa jolie bouille ronde se faufilait partout entre les jambes des adultes. Excitée par tout ce qui se passait, elle courait des uns aux autres tel un feu follet. Brusquement, sa petite main a saisi la mienne et l’a secouée énergiquement pour m’obliger à me baisser pour écouter ce qu’elle voulait dire. C’était la fin de la soirée et, avec les trois associations primées parmi les douze sélectionnées, nous étions très nombreux sur la scène. « Moi aussi, j’ai peint » a-t-elle trépigné. Autour de nous, beaucoup d’enfants dans cette assemblée de grandes personnes, de la joie, de l’enthousiasme, des mamans animées, fières et heureuses. Et les yeux brillants de cette petite fille racontaient beaucoup plus que ses quelques mots. Elle habite un immeuble de treize étages dans  un quartier populaire de Marseille. Pendant des mois, grâce au «Fil à initiatives » - une association investie sur le terrain pour embellir le quotidien des habitants et les soutenir dans leur envie d’agir tous ensemble- une trentaine de locataires a travaillé pour rénover leur cage d’escaliers dégradée. Grattage, enduit, ponçage, peinture…tout est neuf, rouge et orange aujourd’hui. « C’est beau ? » ai-je demandé à mon interlocutrice âgée d’une poignée d’années. « Très beau » m’a-t-elle répondu avec une sorte de compassion pour le côté absurde de ma question !

Je n’oublierai pas cette petite fille. Pas plus que ces visages, ces sourires, ces regards. Cet enthousiasme aussi. Une soirée qui recharge les batteries de l’engagement  et qui renforce la certitude que tout peut arriver, que tout peut changer. Une rupture avec le défaitisme, le découragement et le pessimisme. J’étais heureuse et soulagée d’être simple témoin et de ne pas avoir eu à choisir parmi tous les projets ingénieux, généreux et constructifs qui ont été présentés dans ce théâtre. Ce soir -là, les femmes et les hommes qui se sont exprimés sur cette scène ne jouaient pas un rôle. Chacune, chacun était tout simplement ce qu’il est en vrai : engagé et sincère ».   

Marie-Françoise Colombani est écrivain et journaliste, éditorialiste au magazine ELLE. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages, notamment Bienvenue à Calais : Les raisons de la colère, avec Damien Roudeau (dessins), Actes Sud, 2016, et de L'imam et la féministe, avec Tareq Oubrou, Stock, 2017. Elle a parrainé la remise des Lauriers 2018 de la Fondation de France Méditerranée.

La soirée en images © Cyclope 83