banniere-lauriers-2017.jpg

Evénement

Lauriers 2017 : les acteurs d'une vie meilleure

Sous le signe de l’harmonie

Lundi 16 octobre, la salle de l’Elysée Montmartre a résonné des échos d’une soirée originale donnée pour la remise des Lauriers 2017. Une remise en musique dirigée par la cheffe d’orchestre Zahia Ziouani qui était présidente du jury 2017.

Qu’y a-t-il de commun entre une cheffe d’orchestre internationale et une initiative solidaire menée dans un petit morceau de département français ?
Lorsque l’on connaît l’histoire personnelle de Zahia Ziouani et le soutien qu’apporte la Fondation de France aux projets locaux les plus innovants en matière d’action sociale, la réponse est presque évidente tant la proximité entre les deux approches est forte.
Fille d’immigrés algériens, née à Stains, rien ne destinait a priori Zahia Ziouani à embrasser une carrière musicale et moins encore à occuper dans ce monde toujours très masculin une position internationale de premier plan.
L’opiniâtreté dont elle a fait preuve pour réussir, Zahia Ziouani l’a également mise au service des autres et sa volonté de partage a naturellement rencontré celle de la Fondation de France qui récompense chaque année des initiatives solidaires exemplaires.

Les Lauriers : une philosophie d’action

Depuis leur création en 2004, 149 projets ont obtenu un projet national.
Lors de la soirée du 16 octobre à l’Elysée Montmartre, Axelle Davezac, Directrice générale de la Fondation de France a rappelé la force symbolique des Lauriers au cœur de l’action de la Fondation : « Les Lauriers distinguent des initiatives inspirantes, concrètes et duplicables, nous montrent une fois de plus l’énergie positive que des citoyens sont prêts à déployer pour en aider d’autres ».
Cette énergie était palpable tout au long de la soirée organisée en partenariat avec  la radio France Bleu et animée par Alexis Thiebaut. Sur la scène, des morceaux de Saint-Saëns, Villa-Lobos ou Gerschwin exécutés par l’orchestre Divertimento alternaient sans aucun temps mort avec les interventions des 13 lauréats des Lauriers 2017.

Quatre mouvements pour un concerto de la solidarité

L’attribution des Lauriers nationaux est l’aboutissement d’un processus très décentralisé qui débute avec le choix de 70 projets départementaux, puis la désignation de 12 prix régionaux et enfin de 9 prix nationaux. Trois mouvements enchaînés auxquels il faut ajouter celui des 3 Lauriers décernés par des Fondations sous égide (en l’occurrence la Fondation Adrienne et Pierre Sommer et la Fondation Marie-José Cherioux). Ajoutons à cela les 2 lauriers  du public qui ont remporté le plus de voix sur internet (Dingdingdong et le Groupement des hôpitaux de l'institut catholique) et le prix coup de cœur de France Bleue (le collège d’Aramont)
Au total, 13 lauréats bien décidés à poursuivre leur action, soutenus dans la durée par la Fondation de France… et par la dotation de 6 000 € récompensant chacun des Lauriers.

Les lauréats des Lauriers nationaux 2017 sur la scène de l'Elysée Montmartre,  le 16 octobre 2017Zahia Ziouani, présidente du jury national des Lauriers 2017, et Axelle Davezac, Directrice générale de la Fondation de France, sur la scène de l'Elysée Montmartre

Les 13 projets lauréats 

Dingdingdong (Paris)
Grâce à un travail mené avec des patients, l’association permet de mieux connaître la maladie de Huntington afin de mieux accompagner ceux qui en sont atteints. L’association a également été lauréate du vote sur internet pour les Lauriers du Public.

L’institut supérieur d’agriculture et d’agroalimentaire (Lyon)
Le projet Terrae est un dispositif expérimental qui vise à accompagner la transition vers des systèmes agricoles et alimentaires durables. Le secret de la méthode : faire participer tous les acteurs du territoire.

Terre et Cité (Verrières-le-Buisson)
L’association s’est donné un objectif : construire sur le plateau de Saclay une agriculture de qualité, respectueuse du patrimoine et de l’environnement, en associant au projet tous les acteurs concernés.

Guyaclic’ (Guyane)
Pour favoriser l’insertion  professionnelle des jeunes et réduire la fracture numérique, l’association a une idée simple et efficace : créer une ressourcerie responsable, baptisée Recycl’Ordi, qui collecte et reconditionne du matériel informatique

L’hôpital Delafontaine (Saint-Denis)
Cet hôpital a mis en œuvre un programme de soins alternatifs baptisé A.I.O.N pour soulager et accompagner les patients atteints de cancer, dont le traitement n’est plus efficace.

Le collège d’Aramont (Verberie)
3ème tremplin, c’est le nom d’une classe à la pédagogie innovante proposée par ce collège pour lutter contre le décrochage scolaire : un festival de street art élaboré par les élèves tout au long de l’année.

Aide Accueil (Angers)
Cette association propose aux détenus une solution d’hébergement à leur sortie de prison.

Le lycée Louis Pasteur (Lille)
Désireux de briser la monotonie de leurs journées, des élèves décident d’en finir avec leur sonnerie répétitive : avec l’appui d’un médiateur, ils missionnent un artiste pour créer un nouvel environnement sonore vivant, surprenant, entraînant baptisé Sharawaggi.

Le retour de Zalumée (Paris)
Le projet Globe Reporters imaginé par l’association transforme les élèves en apprentis reporters : la salle de classe devient salle de rédaction et les élèves sont en lien direct avec des journalistes en reportage.

Focus : Dingdingdong, projet rare pour maladie rare

L’association Dingdingdong a été distinguée par un Laurier décerné par le jury national mais a également recueilli les votes des internautes qui lui ont permis de décrocher le Laurier du public.

C’est la double peine qui frappe les patients victimes de pathologies rares : non seulement ils subissent les symptômes d’une maladie parfois incurable, mais ils ne peuvent trouver auprès des soignants, de leur entourage ou des autres malades l’appui et les conseils dont ils auraient pourtant le plus grand besoin.

La maladie de Huntington (MH) entre dans ce cadre douloureux des maladies génétiques, héréditaires et neurodégénératives. Elle touche environ 8 000 personnes en France.

Depuis 2013, l’association Dingdingdong travaille à la production d’actions et d’outils pour diffuser et mettre en commun des savoirs, des témoignages sur la MH. Pour ce faire, elle réunit des malades, des médecins spécialistes, des philosophes, des sociologues et des artistes dans une démarche particulièrement originale.

Emilie Hermant et Valérie Pihet, responsables du projet, en décrivent ainsi les fondamentaux : « C’était un vrai pari mais nous avons très vite mesuré les bienfaits et l’aide que les malades pouvaient s’apporter les uns aux autres ».

Avec le soutien de la Fondation de France, Dingdingdong a pu organiser des ateliers en rémunérant les malades participants et créer des outils d’information. Prochaine étape du projet : la création d’un guide pratique pour accompagner les personnes qui développent la maladie de Huntington.

Zahia Ziouani

Zahia Ziouani, artiste engagée et femme orchestre

Zahia Ziouani est l’une des très rares femmes reconnues parmi les chefs d’orchestre de stature internationale. Née en 1978 à Stains de parents algériens, elle a très tôt eu à lutter contre une masse de préjugés pour assouvir sa passion de la musique.
Zahia Ziouani a puisé dans son histoire la volonté de faire découvrir la musique symphonique et lyrique aux publics qui en sont les plus éloignés. Elle a notamment créé le festival Classiq’à Stains, assuré l’encadrement du projet « Orchestre de Jeunes ».
Lorsque la Fondation de France a proposé à Zahia Ziouani de présider le jury national des Lauriers, elle n’a pas hésité une seconde et cette femme orchestre s’est, comme à son habitude, attelée à cette tâche avec compétence, autorité et bienveillance.

En partenariat avec

Eric Revel, Directeur du réseau France Bleu remettra le Prix Coup de Cœur France Bleu au Collège d’Aramont pour le projet 3ème Tremplin
Ce projet sera mis en avant sur les antennes de la radio.

Depuis leur création en 2004, les « Lauriers » ont récompensé 149 projets qui font bouger la France.

Découvrez quelques-uns des projets en vidéo

Les Lauriers du public

Depuis trois ans, les internautes sont invités à choisir, parmi près de 70 projets finalistes des Lauriers nationaux, Lauriers régionaux et Trophées départementaux de la Fondation de France, ceux qui recevront les Lauriers du Public. Pour la première fois, 2 projets ont nettement dominé le classement, et très peu de votes les ont séparés. Ils bénéficieront donc tous deux, à titre exceptionnel, d’une dotation de 6 000 €.

Dingdingdong 
Grâce à un travail mené avec des patients, l’association permet de mieux connaître la maladie de Huntington afin de mieux accompagner ceux qui en sont atteints. L’association a également été lauréate du vote sur internet pour les Lauriers du Public.

Groupement des Hôpitaux de l'institut catholique, sport et convivialite contre l’anorexie 
Le service de psychiatrie du Groupement des Hôpitaux de l’Institut Catholique de Lille utilise l’activité physique  comme levier thérapeutique. La démarche : inscrire la pratique du sport dans le parcours de soins pour favoriser la re-nutrition et le ressenti corporel, en y intégrant les familles pour renforcer des liens parfois mis à mal par la pathologie et l’hospitalisation.

Les lauriers 2017, c'est simple de poucer un projet utile

Plus de 24 300 votes ont été comptabilisés sur la plateforme en ligne du 25 août au 3 octobre 2017.

En vidéo : sport et convivialite contre l’anorexie

Le lauréat  de la Fondation Marie-Jose Cherioux

S'ajoute aux Lauriers nationaux, un prix de 10 000 € délivré par la Fondation Marie-José Chérioux, abritée par la Fondation de France.

Le « toucher-massage », pour soulager le corps et l'esprit des patients en souffrance
Comment se réconcilier avec son corps lorsqu'il subit des traitements invasifs et éprouvants, comme la chimiothérapie ou la greffe de cellule souches ? A l’hôpital Saint-Louis (Paris), des membres du personnel des services concernés se sont formés à la technique du « toucher massage ». Elle vise, par des gestes simples et relaxants, à rassurer, détendre et soulager le patient.

Les lauréats de la Fondation Adrienne et Pierre Sommer

S'ajoutent également aux Lauriers nationaux, deux prix de 5 000 € de la Fondation Adrienne et Pierre Sommer, abritée par la Fondation de France.

L’Institut médico-éducatif Henri Daudignon (Grenoble)
La Fondation Adrienne et Pierre Sommer récompense une initiative de médiation canine pour des jeunes atteints de troubles du développement et du langage. Une orthophoniste associe ses chiens médiateurs pour faciliter les apprentissages et la communication.

Le Collège Saint-Jean Baptiste de La Salle (Téloché)
La Fondation Adrienne et Pierre Sommer récompense le collège pour son programme de médiation équine : deux chevaux participent au bien-être des élèves et au développement de la vie sociale.