L'association bulle de théâtres, laurier 2015.

Lauriers 2015, la Fondation de France remet ses prix

Les Lauriers de la Fondation de France mettent chaque année en lumière des initiatives locales particulièrement novatrices et exemplaires afin qu’elles soient dupliquées ou qu’elles en inspirent de nouvelles. Ces projets, portés par des petites associations de terrain dont la Fondation de France est le premier soutien privé, s’inscrivent dans une démarche durable, apportent des réponses concrètes pour améliorer la vie des personnes fragilisées et renforcer les liens sociaux.

Sélectionnés par un jury d’experts bénévoles, les projets primés se situent dans les trois domaines d’intervention de la Fondation de France : l’aide aux personnes vulnérables, le développement de la connaissance et l’environnement.

Dotés de 6 000 € chacun, les 9 Lauriers nationaux récompensent cette année les projets suivants :

Aide aux personnes vulnérables

Pour aider les personnes souffrant de troubles psychiques à se loger, l’association Espoir 18 a ouvert une résidence d’un nouveau genre dans l’éco-quartier Baudens à Bourges. Elle y propose des logements individuels où les bénéficiaires peuvent construire leur autonomie. 9 locataires se sont déjà installés dans les appartements.

A Combles, dans la Somme, un des cantons les plus isolés de France, le nombre de personnes âgées et de jeunes y est en constante augmentation. Pour lutter contre l’isolement et prévenir l’illettrisme, l’association Bulles de Théâtre organise des rencontres intergénérationnelles. Plus de 120 personnes âgées et 260 enfants se réunissent autour du théâtre, du conte, de la lecture ou encore du chant.

Convaincue que le sport véhicule des valeurs et une éthique, l’association Aviron Béthune Artois a proposé à des jeunes femmes du Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), de participer au projet « En bateau les filles !». Au côté de bénévoles experts, passionnés par ce sport, l’équipe sportive du CHRS fait de la pratique de l’aviron un outil de développement personnel et d’insertion sociale.

La majorité des détenus de la maison d’arrêt de Nevers cumule les difficultés : niveau scolaire faible, manque de qualifications, problème de santé, de logement, etc. Ces obstacles compromettent toute possibilité de réinsertion durable à court terme. L’équipe de la Mission Locale de Nevers accompagne 40 à 50 jeunes détenus par an en mettant en place un projet d’insertion individualisé.

Né de la collaboration entre le centre hospitalier de Muret et l’association Samba Résille, le projet « Pourquoi Pas Nous » regroupe 25 enfants, adolescents et adultes handicapés mentaux. Le groupe de Batucada (percussions traditionnelles brésiliennes) qu’ils ont formé se produit aujourd’hui comme un groupe professionnel. L’un des objectifs qui était de changer le regard sur le handicap mental a été atteint.

Développement de la connaissance

Situé dans une zone réputée difficile d’Angoulême, le collège Marguerite de Valois a mis en place un projet pilote d’éducation à la consommation alimentaire en lançant des ateliers culinaires pour recréer du dialogue entre l’école, les élèves et leur famille. Depuis sa mise en place, l’absentéisme a diminué tandis que l’implication des parents dans les activités du collège a grandi.

Souhaitant apporter une dimension poétique symbolique à la place Lulli, la Fédération Marseille Centre a fait appel au programme « Nouveaux Commanditaires » de la Fondation de France. L’objectif : créer une œuvre à la fois architecturale et sonore, pour faire écho à l’Opéra de la ville situé à proximité. C’est ainsi qu’est né « l’Opéra noir », inspiré du kiosque à musique situé en haut de la Canebière. La création, inaugurée en janvier 2014, a très vite été adoptée par les enfants et les habitants.

Environnement

Préserver la biodiversité et sensibiliser les populations locales à leur patrimoine naturel, c’est la mission de la Maison de l’Environnement entre Loire et Allier (MELA). Le projet « Ensemble préservons l’Ixeure et ses affluents » a pour objectif de mettre en place un contrat territorial concerté afin de protéger la rivière, ses usagers et sa biodiversité.

Grâce à une analyse globale, des chercheurs établissent des scénarii pour envisager le futur des littoraux de la Réunion face aux changements climatiques : tel est le projet unique de VulneraRe. La Fondation de France s’implique en aidant à la réalisation de missions de recherche et l’organisation de colloques de restitution.

Télécharger le dossier de presse

A télécharger

Le dossier de presse