Édito

L’activité financière 2018 de la Fondation de France par Philippe Dupont

En 2018, la philanthropie en France a encore fait preuve de sa résilience. En effet, malgré un contexte d’instabilité fiscale et des marchés financiers chahutés, le rythme de création de nouvelles fondations abritées par la Fondation de France est resté soutenu. Nous sommes ainsi très heureux d’accueillir 34 nouvelles fondations.

Avec 857 fonds et fondations, la Fondation de France forme le premier réseau de philanthropie. Ce nombre en croissance atteste de la vitalité du secteur et de la volonté de nouveaux acteurs d’intégrer un écosystème dynamique pour réaliser leur projet philanthropique.

Après une année 2017 atypique – marquée par la collecte « Solidarité Antilles » et par des dons exceptionnels au profit de fondations existantes – l’année 2018 a vu les ressources issues de dons et legs fléchir de 18 %, soit un niveau stable si l’on fait abstraction des deux éléments exceptionnels. Toutefois, cette apparente stabilité masque deux mouvements opposés : un recul des dons des particuliers en raison des évolutions fiscales, qui se trouve compensé par une progression des dons  des fondations abritées.

Par ailleurs, les placements financiers dont les revenus permettent, comme la collecte, de financer les actions, ont pâti d’un environnement économique et géopolitique instable, t d’une forte baisse des marchés financiers en fin d’année. Aucune classe d’actifs n’a été épargnée par cette correction. Dans ce contexte, notre gestion prudente et contrôlée a permis d’atténuer l’impact  de la baisse des marchés sur le portefeuille financier de la Fondation de France et de maintenir une distribution de revenus nécessaires au fonctionnement des fondations abritées et des programmes.

À ce titre, je remercie les membres de notre comité financier, tous experts bénévoles, pour leur contribution et leur disponibilité. Malgré ce contexte difficile, la Fondation de France a maintenu son haut niveau d’engagement pour les actions d’intérêt général et a pu consacrer 187 millions d’euros à plus de 10 000 projets d’intérêt général. Une activité en hausse régulière depuis plusieurs années  à la fois en montant et en nombre de projets accompagnés. Comme vous pourrez le constater, la gestion rigoureuse de la Fondation de France a permis de maintenir le taux d’affectation de nos ressources aux missions sociales de 87%. Ces résultats ont été obtenus  grâce à la forte implication et au professionnalisme des bénévoles et des salariés, répartis  sur l’ensemble du territoire.

Je tiens à les remercier chaleureusement pour leur engagement. Enfin, il convient de saluer la solidité et la qualité du bilan de la Fondation de France. En effet, après l’affectation de l’excédent de 0,7 million d’euros dégagé cette année, les fonds propres de la Fondation de France et de ses fondations abritées représentent 81 % du total du bilan, et l’essentiel de ces fonds propres correspond à des actifs disponibles, puisque les placements liquides représentent 89 % du total du bilan. Forte de ses acquis à l’aube de son 50e anniversaire, la Fondation de France a construit une nouvelle ambition pour les années à venir, afin de continuer à développer la générosité privée au service de l’intérêt général : mieux accompagner les fondateurs, élargir son rayon d’action, encourager l’implication des nouvelles générations, construire de nouvelles solutions face aux difficultés de notre société, soutenir les objectifs du développement durable. Et ce, en étant toujours plus efficace. Grâce à l’expérience acquise, la Fondation de France est résolument tournée vers l’avenir.

dupont.jpg

Philippe Dupont 
Trésorier de la Fondation de France 

Vous serez aussi intéressé par