© Marie Magnin

Événement

La participation en ébullition !

15/11/2019

4500 m2, 150 ateliers, 1500 participants, 13 thématiques… Les rencontres Voix d’Avenir, organisées par la Fondation de France à l’occasion de ses 50 ans, ont fait le plein.

Le plein d’énergie créative ! conçues sur un mode collaboratif, les rencontres ont opté pour un format original : une « maison de la participation ». « Loin d’un colloque, Voix d’Avenir a été pensé comme un temps d’expérimentation et d’échanges, autour de la participation : ses applications, ses risques, ses bonnes pratiques, ses perspectives… », explique Claire Boulanger, experte Solidarités nationales à la Fondation de France. Chaque espace de la « maison » avait donc sa fonction : de la bibliothèque où l’on se documente à la salle de bain où on se débarrasse des idées reçues, du garage où l’on prototype de nouvelles solutions à la cuisine où l’on partage les bonnes recettes… le temps d’une journée, cette drôle de maison a hébergé un vaste brainstorming collectif.

Parole de participant

Nan Suel, bénévole de l’association Terre d’errance, et co-animatrice d’un atelier : « Comme un bain d’idées neuves »

« Une journée Voix d’Avenir, c’est une plongée dans un bain d’expérimentations et d’expériences. Notre atelier était centré sur le partage des difficultés, des échecs… qui donne autant de clairvoyance que les succès ! On sort de ce type de plongée remobilisé et riche de nouvelles rencontres, de nouvelles idées »

Le plein d’idées neuves aussi. Pour encourager cette créativité, les associations présentes ont mobilisé une multitude formats facilitant l’expression, l’innovation et l’échange. Ici, un Escape Game sur la transformation numérique. Là, l’écriture collective des « contes » de la protection sociale ; plus loin, une séance de théâtre-forum consacré à la santé, ou encore un parcours photos sur l’innovation sociale, un atelier-cuisine pour évoquer les ingrédients de la participation ou des joutes oratoires ! A cette diversité de formats répondait la diversité des thèmes. La participation peut irriguer tous les champs de la vie sociale : éducation, emploi, urbanisme, grand âge, santé ou nouvelles technologies… aucun domaine n’échappe au désir d’implication des citoyens, et tous peuvent en tirer profit.

Parole de participant

Benoit Raviat, directeur de l’action sociale AG2R La Mondiale : « Une auberge espagnole »

« Je suis venir découvrir de nouveaux projets. Mais grâce à son format, Voix d’Avenir, c’est une auberge espagnole : on y trouve aussi ce qu’on y apporte ! Pour moi, une belle série de rencontres et de découvertes. »

Denys Cordonnier, président du Comité démarches participatives

« Voix d’Avenir, une belle manière de célébrer 50 ans d’expérience de l’avenir »

 « Avec cette journée, nous avons voulu célébrer l’énergie collective. Nous centrer non pas sur la Fondation de France, mais sur les acteurs engagés que nous finançons. Valoriser, non pas les seuls chefs de file, mais la diversité de ceux qui agissent sur le terrain, qui croisent leur intelligence, qui osent les démarches participatives. Découvrir, non pas verticalement, mais par une grande dynamique horizontale et interactive, des engagements et des manières d'agir. Percevoir l'ambition de changer le monde (à 1000 et bien plus encore)... en s'engageant localement (à 3, à 10 et bien plus encore).

Les rencontres Voix d’avenir ont illustré ce que nous sommes, aux côtés des acteurs d'innombrables initiatives et réalisations.

Engagements partagés, pratiques questionnées, convivialité et esprit festif…Chaque participant repart avec des idées nouvelles, des contacts enrichis, de l'enthousiasme revivifié. Comment pouvions-nous mieux fêter nos 50 ans ? »

Le plein d’avenir. Temps fort de la journée, la remise des Prix de la recherche participative. Généralement perçue comme l’exercice d’un expert, la recherche peut s’enrichir de la participation des citoyens, y compris des plus précaires et des plus vulnérables. « La recherche est indispensable pour produire les données et les méthodes qui vont permettre à la participation de se déployer à grande échelle », a souligné Axelle Davezac, en accueillant les lauréats.

Trois projets de recherche ont été ainsi récompensés. Tous associent des équipes de recherches académiques (juristes, anthropologues, agronomes, sociologues) et des « chercheurs d’usages » : travailleurs sociaux, usagers des services de santé mentale, migrants, paysans, jeunes des banlieues… Le grand Prix est revenu au projet PoliCité, une recherche sur les relations entre forces de l’ordre et jeunes du quartier de Vaulx en Velin. Ces jeunes, formés à l’enquête sociologique, ont mené des travaux de recherche qui ont permis de formuler une série de douze propositions « pour passer de la confrontation à la confiance » avec la police.

Parole de participant

Xavier de Lannoy, mouvement Soliha, Solidarité-habitat : « décloisonner les hommes et les savoirs !»

« Voix d’Avenir réunit un réseau de passionnés et de « pratiquants » de la participation. Mais sa force tient surtout dans la diversité des thèmes. Moi qui suis un expert du logement, j’ai puisé mon inspiration dans un atelier sur … les forêts résilientes ! »

La participation à la Fondation de France

Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France nous parle de la participation à la Fondation de France. Participation qu'illustrent plusieurs projets qui favorisent la démarche participative.

Retour en images