banniere-panorama-home1.png

Générosité

La générosité des Français atteint 8,5 milliards d’euros

L’Observatoire de la Philanthropie – Fondation de France publie la 2ème édition du « Panorama national des générosités »

 

L’Observatoire de la Philanthropie – Fondation de France publie aujourd’hui la 2ème édition du « Panorama national des générosités » qui réalise une radiographie objective des différentes formes de générosité en France (dons, legs, financements participatifs, etc.). C’est actuellement l’outil le plus complet pour mesurer la générosité des Français. La tendance constatée lors de la première édition en 2018 se confirme : la générosité progresse depuis près de 15 ans et en 2019, elle atteint 8,5 milliards d’euros. Cette étude propose également un focus 2020 sur la générosité des Français pendant la crise sanitaire.

Les résultats de ce panorama ont été présentés hier à l’ensemble des acteurs du secteur lors d’un évènement à Bercy organisé sous le parrainage du Ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance.

La 2ème édition du panorama a été réalisée en partenariat avec le CerPhi, France générosités, l’Association française des fundraisers, le Centre français des fonds et fondations, Admical, le Don en Confiance, l’Institut des dirigeants d’associations et fondations et l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire.

 

Les principaux enseignements

 

UNE HAUSSE DES DONS PORTÉE PAR DES DONATEURS PLUS GÉNÉREUX

  • En 2019, la générosité des français s’élève à 8,5 milliards d’euros, portée en majorité par les particuliers (59 % des dons). Les entreprises mécènes quant à elles représentent 41% des dons.
  • Le montant des dons déclarés par les particuliers est en croissance et atteint près de 3 milliards d’euros, dont près de 2,8 milliards d’euros au titre de l’impôt sur le revenu (+5 % entre 2015 et 2019).
     
  • Le nombre de donateurs qui déclarent leurs dons a diminué (4,9 millions de foyers fiscaux en 2019 vs 5,7 en 2015), mais dans le même temps, le montant moyen du don est passé de 450 euros en 2015 à 560 euros en 2019. Cette augmentation du don moyen explique la progression du volume global des dons déclarés (soit 2,8 milliards d’euros).
  •  Les libéralités (legs, donations et assurance vie) sont en progression continue depuis 2007 et s’élèvent à 1,25 milliard d’euros pour les organismes d’intérêt général.

 

DES FORMES D’ENGAGEMENT DE PLUS EN PLUS DIVERSES

  • Les collectes traditionnelles restent prédominantes : les grandes organisations ont envoyé en 2019 plus de 158 millions de plis, les quêtes sur la voie publique et dans les espaces privés représentent 162 millions d’euros a minima, les collectes de rue, environ 400 millions d’euros et les évènements de collecte de fonds s’élèvent à 61 millions d’euros non déclarés.
  • De nouvelles formes d’engagement se développent : le crowdfunding a permis, par exemple, de collecter près de 80 millions d’euros en 2019. La générosité embarquée (micro-dons sous formes d’arrondis en caisse ou de son salaire à la fin du mois, etc.) a été multipliée par deux par rapport à l’année 2018 (soit 7,4 millions d’euros).
  • Les dons en nature (nourriture, vêtements, meubles, etc.), évalués a minima à 598 millions d’euros[1], représentent une forme de générosité toujours aussi importante pour les organismes bénéficiaires, les principaux étant les Banques alimentaires, le Secours populaire et les Restaurants du cœur.

 

UNE FORTE CROISSANCE DU MÉCÉNAT D’ENTREPRISE : + 119 % EN 10 ANS

  • Le montant global du mécénat d’entreprise s’élève à 3,5 milliards d’euros en 2019, vs 2,9 milliards en 2015.
     
  • Le nombre d’entreprises mécènes a été multiplié par quatre entre 2010 et 2019, passant de 28 000 à 104 000. Les petites et moyennes entreprises se mobilisent de plus en plus et ont été plus nombreuses à déclarer leurs dons : elles sont passées de 15 500 en 2010 à près de 62 000 en 2018.
  • Les entreprises de 1 à 9 salariés ont vu le montant du mécénat multiplié par trois, passant de 31 millions d’euros en 2010 à 100 millions en 2018. Quant aux grandes entreprises, le montant de leurs dons représente 62 % du montant total en 2010, contre 54 % en 2018.

« L’état des lieux dressé par ce panorama est très positif et souligne l’importance de la générosité en France », se réjouit Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France. « Il s’agit d’un signe fort et encourageant pour notre société et témoigne aussi de la reconnaissance de l’action menée par le secteur des associations et des fondations, dont les dix-huit mois passés ont montré le rôle essentiel pour affronter les besoins sociaux immenses dans notre pays. »

                                                                                   

Une mobilisation inédite pendant la crise

Un focus réalisé en 2020 a permis de mesurer la générosité des Français pendant cette période de crise sanitaire. Des collectes exceptionnelles organisées par des fondations ont permis de recueillir au moins 155 millions d’euros.[2] Parallèlement, des citoyens ont lancé des collectes en ligne pour soutenir les premières victimes de la crise et les soignants. Pendant la première année, plus de 218 millions d’euros ont été collectés sur les plateformes de financement participatif. 56 associations et fondations membres de France Générosités ont enregistré une progression exceptionnelle de 13,7 % de dons entre 2019 et 2020. Les entreprises, quant à elles, ont massivement soutenu les secteurs les plus touchés.

 

 

 

[1] Source : les comptes d’emploi des ressources de 54 organisations étudiées