banniere_fondation_geotec

La Fondation Géotec lance son appel à projets 2022 : « Climat et résilience »

Date limite de dépôt de dossier :

avant le 30 novembre 2021

Contexte

Dans son nouveau rapport, le Giec (le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) donne un signal d’alarme sur le changement climatique actuel et à venir, ainsi que sur l’accroissement d’événements extrêmes sans précédent qui l’accompagnent. Le rapport acte que le seuil de +1,5°C [par rapport à l’époque préindustrielle] sera franchi à court terme, avant 2040, soit plus tôt que prévu, puisque le Giec tablait auparavant sur un franchissement entre 2030 et 2052. Enjeu majeur du XXe siècle, le changement climatique se transforme donc en urgence climatique, n’épargnant aucun pays, aucune population. Les scientifiques soulignent notamment que la montée des eaux, l’acidification des océans, la fonte des calottes et glaciers sont « irréversibles » d’ici des centaines ou des milliers d’années, tout comme l’intensification des sécheresses, l’accroissement des inondations, l’augmentation de la salinisation des zones arrière-littorales, des submersions marines, de tempêtes et de cyclones .

En parallèle, la crise sanitaire liée au coronavirus a été un élément majeur dans la prise de conscience mondiale : le dérèglement climatique accentue les effets d’une crise bien plus profonde et durable d’origine anthropique, la surexploitation des écosystèmes naturels par les activités humaines a créé leur déséquilibre favorisant l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, de moins en moins compensés par les puits de carbone naturels. La déforestation, la désertification, l’acidification des océans, la pollution accentuent les déséquilibres et les risques d’un réchauffement à + 3 °, voire plus si rien n’est entrepris.

Dans ce contexte, désireuse depuis sa création d’être partie-prenante de l’action climatique en y consacrant son 3ème pilier d’action « lutter contre le réchauffement climatique », la Fondation GEOTEC entend agir au plus vite en faveur de l’atténuation du réchauffement climatique sur l’axe de la compensation carbone, et plus particulièrement la séquestration carbone.

 

Objectifs

La fondation GEOTEC lance son 3è appel à projet « Climat & résilience » à destination de projets permettant de contribuer activement à la réduction des gaz à effets de serre par des actions concrètes de séquestration carbone.

« Climat et Résilience » s’inscrit dans le cadre des 17 objectifs de développement durable des Nations-Unies et se positionne plus particulièrement sur les ODD suivants :
ODD14 : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable
ODD15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l'appauvrissement de la biodiversité.

Dans ce cadre de la séquestration carbone, les cibles de cet appel à projets sont :

  • la restauration des écosystèmes marins
  • la restauration des écosystèmes terrestres
  • la préservation et le maintien des zones humides et tourbières
  • la compensation des îlots de chaleur en milieu urbain
     

Êtes-vous éligible ?

L'appel à projets doit être porté par tout organisme d’intérêt général et sans but lucratif.

 

Comment répondre ?

L’enveloppe financière est de 150 000 euros à répartir entre les différents projets soutenus.

Calendrier : Note d’intention à déposer à l’adresse fondation@geotec.fr avant le 30 novembre 2021.

Format de la note d’intention à demander à la Fondation Geotec.

  • présélection des dossiers : fin janvier 2022.
  • réception du dossier de demande de subvention des projets présélectionnés : mi-mars 2022.
  • instruction des dossiers et sélection finale : fin mai 2022.

 

Critères de sélection des projets

L’étude et la mise en place du projet, de l’action spécifique ne doit pas excéder 2 ans à partir de la sélection du projet.

  • ne seront pas financés les projets de recherche fondamentale ni les projets de sensibilisation seule ;
  • localisation des projets à proximité des agences Geotec afin de permettre un suivi plus étroit du projet (Pour les DROM-COM, Guyane, Réunion, Nouvelle-Calédonie) ;
  • le projet doit être cofinancé (fonds propres ou autres fonds) ;
  • capacité d’essaimage du projet ;
  • évaluation d’impact prévue ;
  • caractère apolitique du projet et de la structure porteuse du projet.

Zone géographique : France, Métropole et DROM COM (avec une attention particulière portée à ces derniers).

 

    Vous serez aussi intéressé par