Maladies psychiques

La Fondation de France lance les Ateliers du rétablissement, en partenariat avec Santé Mentale France

16/11/2021

Le 18 novembre se tiennent à Lyon les Ateliers du rétablissement. Des rencontres destinées à repérer et promouvoir de nouvelles pratiques d’accompagnement des personnes atteintes de troubles psychiques.

Quatre ans après avoir initié les Ateliers Parlons Psy, la Fondation de France continue de se mobiliser pour le secteur de la santé psychique en organisant la première édition des Ateliers du rétablissement. Plus de 400 acteurs du secteur sont attendus lors de cet événement, organisé en partenariat avec la Fédération Santé Mentale France. L’objectif de ces rencontres inédites ? identifier et diffuser les approches d’accompagnement des personnes atteintes de maladies psychiques autour de la notion de rétablissement. Le rétablissement est une nouvelle démarche qui fait de l’autonomisation de la personne et de sa participation à la vie sociale une clef de son mieux-être.

« Depuis plus de 15 ans, la santé mentale est un axe prioritaire de l’action de la Fondation de la France. Au-delà de ses programmes dédiés et de l’action des fondations abritées engagées dans ce domaine, la Fondation de France intègre les enjeux de la santé mentale dans de nombreux domaines d’intervention, tels que l’habitat ou le grand âge. Avec ce cycle de rencontres, la Fondation de France veut favoriser le dialogue, le partage d’expériences et de solutions partout en France. La santé mentale doit s’imposer comme une responsabilité collective car c’est toute notre société qui est concernée », rappelle Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France.

affiche-a2-pdf3.jpg

Alors que 13 millions de Français vivent avec une maladie psychiatrique (dépression, schizophrénie, anxiété, addictions, bipolarité…) et que l’impact de la crise sanitaire a largement dégradé la santé mentale des plus fragiles, la santé psychique est plus que jamais un enjeu majeur de société.

La Fondation de France a été précurseur sur le sujet, ses premières actions remontant aux années 80, avec la création du programme « Santé des jeunes ». Dans les années 2000, le nombre de projets soutenus axés sur la santé mentale n’a eu de cesse d’augmenter. Un programme exclusivement dédié aux maladies psychiatriques a été créé en 2004. Celui-ci permet à la fois d’agir en faveur de la recherche, mais aussi pour favoriser l’accompagnement des malades, autour de trois axes : l’accès aux soins, l’insertion dans la vie sociale et le soutien des proches des malades.

à télécharger

Le communiqué de presse

Vous serez aussi intéressé par