Bannière la Fondation culture et musique s'engage auprès de la petite bibliothèque ronde

Fondations abritées

La Fondation Culture et Musique s’engage auprès de La petite bibliothèque ronde

08/11/2018

Pour lutter contre l’illettrisme et la précarité culturelle… il faut innover ! C’est le crédo de La Petite Bibliothèque Ronde qui soutient depuis 1965 des initiatives originales en matière de lecture jeunesse et d’éducation artistique et culturelle.

Un rôle de pionnier, soutenu par la Fondation Culture et Musique

Située à Clamart (92) au sein d’un quartier populaire, La Petite Bibliothèque Ronde met en place des actions pilotes, souvent suivies par d’autres bibliothèques de France. L’association noue également des partenariats avec de nombreux acteurs du champ social (Les Caisses d'Allocations Familiales, les Restaurants du Cœur, etc.) et crée de nouvelles médiations culturelles permettant de placer le livre et la culture au cœur de la vie des enfants et de leur famille. Un positionnement qui a convaincu la Fondation Culture et Musique, engagée à ses côtés depuis 2010.

Un lieu de diversité, d’expérimentation et d’ouverture

La Petite Bibliothèque Ronde explore de nombreuses pistes pour favoriser l’accès à la lecture et à la culture. L’équipe a par exemple mis en place un rendez-vous bimensuel le mercredi matin pour les 0-3 ans : le Poussin Masqué. Une séance de contes et de chansons, plébiscitée par les assistantes maternelles et les crèches parentales. De nouvelles familles franchissent ainsi le seuil de la bibliothèque pour la première fois, afin d’assister au Poussin Masqué, qui a réuni près de 500 personnes en 2017.

La Petite Bibliothèque Ronde a également engagé une véritable réflexion sur l’accès au numérique, au sein d’un territoire où la technologie peut devenir un facteur d’exclusion, faute de moyens ou d’une bonne compréhension pour s’en servir pleinement. Par exemple avec le projet « la Classe Vive », mené en partenariat avec le collège des Petits Ponts, six élèves de 6ème, en situation de décrochage scolaire, ont mené un projet de création de jeu vidéo, et monté une exposition sur le « retrogaming » (les jeux vidéo anciens). Résultats : des « décrocheurs » qui s’impliquent à nouveau, qui fréquentent la bibliothèque et la considèrent comme un lieu de ressources.

Ouverture, expérimentations, intégration des nouvelles technologies… autant de leviers qui ont convaincu la Fondation Culture et Musique de subventionner l’association pour un montant total de 213 000 euros depuis 2010.

Vous serez aussi intéressé par