Journée mondiale du livre : susciter le plaisir de lire à l’école et en famille

19/04/2019

A l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, le 23 avril, la Fondation de France et ses fondations abritées mettent en lumière des initiatives innovantes qu’elles soutiennent tout au long de l’année afin que la lecture soit source de plaisir, notamment chez les plus jeunes.  

La lecture, bien commencer à l’école

A l’école, dès les plus petites classes, peuvent apparaître les premières lacunes dans l’apprentissage de la lecture. Pour y parer, la Fondation Lire et Comprendre, créée en 2015, intervient auprès d’enfants issus de milieux défavorisés, en soutenant notamment le projet de l’association de la Petite Bibliothèque Ronde (PBR) de Clamart. Cette structure associative a mis en place une méthode innovante, inspirée de la pédagogie japonaise du kamishibai. Réunis autour d’un théâtre de papier, le butai, des enfants d’écoles maternelles et primaires écoutent, avec attention, une histoire lu par un de leurs camarades pendant que défilent des dessins. De l’écriture de l’histoire jusqu’à la réalisation des illustrations, les enfants sont impliqués dans chaque étape du projet. Une approche pédagogique ludique pour apprendre à lire, mais aussi s’exprimer en public et découvrir le plaisir de travailler ensemble.

kamishibair.jpg

Afin d’améliorer le niveau de maîtrise du français de ses élèves, le collège Paul Eluard, situé en zone d’éducation prioritaire à Nanterre, a mis en place l’an dernier le projet « Silence, on lit », déjà expérimenté avec succès dans d’autres établissements en France. Chaque jour, à 13h30 pile, chaque élève, professeur et membre du personnel prend un livre… Le temps est comme suspendu et chacun peut apprécier ce moment de silence et de détente. Afin que le collège puisse profiter d’une grande diversité d’ouvrages, le programme Enfance de la Fondation a financé l’achat de livres, de magazines et de BD. Un rituel désormais bien ancré, qui favorise la concentration des élèves et apaise le climat scolaire.

Des livres, à la maison aussi

Faire entrer le livre dans les foyers, c’est l’objectif du projet « Des livres à soi », initié par le Centre de promotion du livre de jeunesse (CPLJ-93), en Seine-Saint-Denis. Ce projet, soutenu par le programme « Accompagner les enfants, leur famille et les jeunes en difficulté » de la Fondation de France, met le livre au cœur de la relation parents-enfants. Le CPLJ-93 s’appuie sur des structures de proximité que fréquentent ces familles souvent issues de milieux défavorisés. Elle prend ainsi en charge la formation de professionnels du champ social et de la petite enfance pour animer des ateliers de découverte du livre jeunesse avec les familles. Elle propose des sélections de livres aux parents, pour leur permettre de se les approprier avant de les partager avec leurs enfants. Le CPLJ-93 organise également des sorties en famille dans des librairies, des bibliothèques ou encore lors du Salon du livre et de la jeunesse. Une aide financière est également apportée aux parents pour les aider à se constituer une bibliothèque familiale lors de ces sorties.

le-kfe-des-familles-_-bacalan.jpg

 

16 % des personnes de 18 à 65 ans résidant en France métropolitaine éprouvent des difficultés dans les domaines fondamentaux de l’écrit, et pour 11 % ces difficultés sont graves ou fortes. Parmi celles qui ont été scolarisées en France, 7 % sont dans ce cas et peuvent donc être considérées en situation d’illettrisme.