Des enfants handicapés mentaux assis à une table.

Portrait de philanthrope

Jean-Claude Turri

Philanthrope dévoué

« Je n’ai pas choisi de soutenir l’autisme, c’est Chiara qui m’a pris par la main et guidé vers cette cause. Mais il est vrai que j’avais envie de m’engager depuis longtemps, de consacrer mon énergie et mon argent à des actions non rémunérées… » Très occupé à la tête de sa société de conseil spécialisée dans la refonte de sites industriels et logistiques, Jean-Claude Turri découvre la réalité de l’autisme quand naît sa filleule.
 
Parrain dévoué, il soutient d’abord l’initiative de la mère de Chiara, qui décide de créer à Paris (15e) un lieu d’accueil pour l’éducation et l’inclusion sociale de jeunes autistes. « J’ai vu les difficultés quotidiennes de ce type de structures tenues à bout de bras par une poignée de parents, se remémore Jean-Claude. De là m’est venue la volonté de m’impliquer davantage. »
 
C’est ainsi que la Fondation Initiative Autisme voit le jour en 2013 sous l’égide de la Fondation de France, portée par cinq fondateurs parmi lesquels Franck Riboud, l’emblématique patron de Danone. Son objet : financer l’éducation et la formation des personnes autistes, et aider la recherche. Dès 2013, Initiative Autisme finance un nouveau lieu d’accueil, à Pontoise, « dédié à l’éducation et au suivi psychothérapeutique de ces jeunes, la Fondation souhaitant multiplier ce type d’initiatives » confie Jean-Claude.
 
Aujourd’hui, avec environ 200 000€ de fonds, Initiative Autisme devrait financer pour partie un projet de formation professionnelle qualifiante d’adolescents autistes. La Fondation va aussi soutenir un projet d’inclusion par le sport et les loisirs ainsi que les travaux de jeunes chercheurs sur l’orthophonie, la psychomotricité et la psychologie des personnes autistes. De quoi faire avancer la cause : un enfant sur cent naît en France atteint d’autisme, un handicap qui interdit à 80% d’entre eux l’accès à l’école.