Une famille de migrants et des bénévoles à Nyons

Solidarité migrants

Intervenir en France

Contact programme
solidaritemigrants@fdf.org

Créer des liens

Le programme Solidarité Migrants privilégie les initiatives solidaires qui améliorent les conditions de vie des personnes nouvellement arrivées (santé, éducation, culture, accès aux droits, compréhension de la société d’accueil…), tout en permettant aux habitants de s’impliquer et d’exprimer leur solidarité. En outre, le programme porte un regard tout particulier aux initiatives en milieu rural (et non seulement sans les grands centres urbains et les lieux les plus médiatisés).

L’objectif 

Le programme encourage les projets permettant le changement de regard et la sensibilisation de la population,  en créant des liens quotidiens lors d’échanges, de rencontres, d’activités communes, pour favoriser de nouvelles formes de solidarité et une image positive de la migration, vécue comme une opportunité.

Ces démarches s’appuient tant sur la mobilisation des bénévoles et le renforcement de leurs compétences que sur l’implication active des migrants - en valorisant leur apport, la reconnaissance de leur dignité et de leur potentiel.

La Fondation de France encourage également les projets expérimentaux destinés à répondre à un besoin peu ou pas couvert.

La sélection des projets se fera sur une liste non exhaustive de critères. Les projets seront jugés sur leur capacité à :

  • Considérer les migrants comme acteurs ;
  • Impliquer activement les personnes (habitants et migrants), mobiliser des bénévoles ;
  • Considérer les personnes dans leur globalité avec des approches intégrées ;
  • Décloisonner, créer des passerelles entre métiers, des partenariats entre associations, des réseaux de professionnels ;
  • Produire des supports, des témoignages et analyses sur le changement social qu’ils génèrent ;
  • Capitaliser sur les bonnes pratiques, en précisant les supports et outils de dissémination et les personnes responsables de cet aspect du projet ;
  • Accompagner les dynamiques locales avec potentiel « essaimage » ;
  • Autant que possible, déconnecter l’action du temps médiatique ;
  • Accompagner la structuration des nouveaux acteurs et le changement d’échelle.

Le comité Solidarité migrants veillera également à :

  • Equilibrer le nombre de projets soutenus entre nouveaux territoires (milieu rural ou hors des grandes agglomérations) et territoires où se concentrent aujourd’hui massivement les besoins ;
  • Soutenir les expérimentations ayant vocation à essaimer ;
  • Soutenir les espaces de rencontre entre professionnels sur des activités communes destinées aussi bien à la communauté hôte qu’aux personnes exilées ;
  • Etudier les reconductions de projets lorsque ceux-ci auront prouvé leur pertinence et leur impact social.

Critères d’exclusion. Ne seront pas retenus les projets qui :

  • ont un effet uniquement ponctuel ;
  • bénéficient à un seul individu ou à une seule famille ;
  • concernent les migrants issus d’un seul pays de provenance (des exceptions sont possibles sur la base d’un exposé détaillé des raisons pour lesquelles le projet ne peut s’appliquer qu’à une nationalité)
  • se substituent au « droit commun » ;
  • visent majoritairement à prendre en charge les besoins immédiats (logement, biens de consommation courante) ;
  • ont pour seule visée la production d’une œuvre artistique. Les projets artistiques (création littéraire, théâtrale ou chorégraphique, films, expositions etc.) ne sont éligibles que (1) s’ils sont portés par une association, (2) si leur visée première est la sensibilisation, (3) si les migrants sont véritablement acteurs de leur élaboration, (4) si leur diffusion se fait hors des circuits culturels habituels et permet de toucher un public large, et en majorité des personnes peu intéressées par la question migratoire. Ces projets resteront une infime minorité des actions soutenues par le programme solidarité migrants.

ATTENTION : certaines thématiques sont traitées par d’autres programmes de la Fondation de France et ne sont donc pas éligibles au programme solidarité migrants:

  • Les projets concernant les mineurs non accompagnés ainsi que les enfants de familles migrantes doivent être adressés au programme enfance ici
  • Les projets de consultations transculturelles et d’interprétariat dans le domaine de la santé doivent être adressés via l’appel à projet humanisation des soins ici
  • Les projets dont les dépenses sont directement liées au logement doivent être adressés au programme habitat ici

Qui peut répondre ?

La Fondation de France étudie les propositions tout au long de l’année mais privilégiera les projets repérés à travers ses réseaux. Pour déterminer si votre projet est éligible, adressez une note d’intention selon ce modèle à solidaritemigrants@fdf.org. Elle sera examinée au prochain comité de présélection.

Les candidatures sont closes pour l’année 2018. Vous pourrez postuler jusqu'au 30 novembre 2018 pour la session de financement de mars 2019.

Carte des projets basés en France