Les lauriers 2017 de la Fondation de France Nord.

Lauriers 2017

Initiatives novatrices et porteurs de projet engagés : la Fondation de France Nord a remis ses Lauriers !

Lors d’une rencontre presse, la Fondation de France Nord mettait à l’honneur 5 projets particulièrement exemplaires et innovants. Sélectionnés parmi plus d’une centaine de projets soutenus et encouragés dans la durée sur la région des Hauts de France, ils reflètent la diversité des causes sur lesquelles agit la Fondation de France et démontrent localement que des démarches durables et innovantes existent et méritent d’être saluées.

Repair Café à Mazingarbe, Laurier 2017.

Café coopératif et ateliers collaboratifs : des habitants bricoleurs consomment autrement

Bricoleurs amateurs comme confirmés, tout le monde a sa place dans le Repair Café créé par un collectif d’habitants accompagnés par le Centre Social de Mazingarbe. Faire évoluer leur quotidien, mais aussi et surtout échanger, discuter, débattre, voilà l’initiative créatrice de nouvelles solidarités dont se sont emparés les habitants de Mazingarbe pour un espace ouvert à toutes générations confondues !

 

Les jardins partagés d'Amfroipret, laurier 2017.

Le jardin partagé d’Amfroipret : transformer un espace communal à l’abandon en lieu de rencontre et de partage

Pas de café, pas d’école ou de boulangerie… Oui mais des habitants qui refusent que leur village se transforme en village dortoir ! Voilà pourquoi, à Amfroipret, les villageois ont choisi de créer un jardin partagé dans un espace naturel exceptionnel. Tout le monde peut maintenant s’y retrouver pour admirer la riche biodiversité du lieu, ou prochainement pour y faire cuire sa pizza !

 

L’ABEJ Solidarité, laurier 2017.

L’ABEJ Solidarité : aider les papas sans domicile à partager des moments de bonheur avec leurs enfants

Plus de 90% des personnes accueillies à l’ABEJ Solidarité sont des hommes, bien souvent pères de famille. Grâce à l’association, la possibilité leur est donnée de voir leurs enfants à travers la mise à disposition d’espaces de partage. Reconstruire les liens familiaux et préserver la complicité sont les deux objectifs de ce projet qui favorise plus généralement la réinsertion de ces papas sans domicile fixe.

 

 

Atout Age, laurier 2017.

Atout Age : faire naitre des relations d’amitié entre des personnes âgées touchées par la solitude

L’association « Atout Âge » porte bien son nom ! Sa créatrice, Delphine de Bock (ou le « rayon de soleil », comme elle est affectueusement surnommée par les bénéficiaires de l’association) anime aujourd’hui avec enthousiasme et bienveillance un réseau de visiteurs séniors au domicile de personnes âgées plus fortement dépendantes, afin qu’ils partagent lectures, rires et conversations sur la vie du quartier. Cette idée a été soufflée par une adhérente de l’association qui voulait se rendre utile et rompre l’isolement de personnes âgées parfois non repérées par les travailleurs sociaux

 

Le GHICL, laurier 2017.

Le GHICL : utiliser l’activité physique pour combattre les troubles du comportement alimentaire

L’activité physique comme nouveau levier thérapeutique pour lutter contre l’anorexie, voilà qui interpelle ! Pourtant, c’est bien cette expérimentation venue tout droit des pays anglo-saxons qu’a ambitionné le service de psychiatrie du Groupement des Hôpitaux de l’Institut Catholique de Lille. C’est en écoutant les besoins de leurs patients souffrant d’anorexie que ces médecins ont élaboré une toute nouvelle démarche inscrivant l’activité physique comme outil d’acceptation de la renutrition et du développement de leur ressenti corporel. En impliquant également les proches des patients, ce projet a pour but, à terme, le partage d’une activité sportive en famille.