Ensemble face au terrorisme

Hôpital Universitaire de Nice : soutenir les soignants

Hôpital Universitaire de Nice

Documenter l’impact de l’attentat du 14 juillet sur le personnel hospitalier et les étudiants du CHU de Nice et de l’Hôpital Lenval

L’attentat terroriste qui s’est produit le 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais à Nice a fait de très nombreuses victimes. Sur les lieux de l’attentat comme dans les services de soins qui ont reçu les victimes et les familles (notamment l’Hôpital Lenval et les services de l’hôpital Pasteur 2), les professionnels des hôpitaux ont été directement impactés. Cela inclut les étudiants et les externes en médecine, qui ont apporté une contribution importante auprès de l’Institut médico-légal du CHU de Nice. Au total, près de 9 000 personnels se sont mobilisés pour venir en aide aux victimes.

Afin d’évaluer l’impact de cet attentat sur l’ensemble de ces personnels, l’étude ECHOS s’est fixé 2 objectifs :

  1. Estimer l’impact psychologique et psycho-traumatique de l’attentat sur l’ensemble des personnels hospitaliers et des étudiants : états anxieux, dépressions, états de stress post-traumatique, addictions, risques suicidaires, mesure du degré de souffrance compassionnelle/burn out, manifestations somatiques et impacts sur l’organisation du travail et la vie quotidienne dans les services
     
  2. Donner aux personnes les moyens d’avoir un repère sur leur état et, si elles le désirent, d’être orientées vers le dispositif adapté

Contribution de la Fondation de France

40 000 euros