Xavier Douroux pose devant l'appareil

Hommage

Xavier Douroux, nous étions faits pour nous rencontrer

Xavier Douroux, grande figure de l’art contemporain, est mort dans la nuit du 28 juin. Il était un partenaire essentiel et indéfectible de la Fondation de France, aux avant-postes de l’action Nouveaux commanditaires, depuis 25 ans :

le premier à y avoir décelé cette alliance entre l’art et la société qu’il recherchait,

le premier à avoir permis à des citoyens qui se croyaient invisibles de s’afficher magnifiquement,

le premier à avoir fait dialoguer et s’impliquer à travers l’art le plus exigeant tous les habitants de son territoire,

le premier à avoir mis dans le même sac le monde et son village.

Laboureur, médiateur et penseur, il croyait à l’action pour changer le monde.
Nous étions faits pour nous rencontrer.

Une oeuvre du peintre Yan Pei-Ming pour le personnel d'un restaurant universitaire de Dijon.

Au restaurant universitaire de Dijon, le personnel ne supportait plus d’être invisible. Xavier Douroux – médiateur de l’action Nouveaux commanditaires – leur proposa de rencontrer le peintre Yan Pei-Ming. Et les portraits des dix commanditaires qui avaient eu le cran de poser vinrent surplomber leur restaurant : dix boucliers contre l’indifférence. Réalisé en 1992, ce projet des Nouveaux commanditaires a été suivi de centaines d’autres en France et en Europe.© André Morin