Un homme en fauteuil se fait aider pour rentrer dans une voiture par le coffre

Portrait de philanthrope

Hervé Coyco

Philanthrope au nom de la mobilité

La sclérose en plaques, Hervé Coyco en voit de près les effets dévastateurs : en s’attaquant au système nerveux, cette maladie détruit peu à peu l’agilité mentale et la mobilité physique de ceux qui en souffrent. Démunis face à ces tragédies de la vie mais résolus à agir, Hervé Coyco et son épouse Danielle décident fin 2015 de créer la Fondation Laurence Mathieu, sous l’égide de la Fondation de France. « Son but est de financer des projets qui visent à redonner de la mobilité à ceux qui l’ont perdue, précise Hervé. À cette fondation, nous avons voulu associer notre nièce Laurence, disparue tragiquement, afin d’honorer sa mémoire et en hommage aux valeurs qu’elle incarnait. »

Dès 2016, une première donation permet de financer l’achat d’un buggy, véhicule tout-terrain, pour les résidents du Centre Geneviève Champsaur (Cantal) qui prend soin des personnes atteintes de sclérose en plaques. « Aménagé pour accueillir des passagers à mobilité réduite, l’engin est piloté par Laurent, l’animateur du centre, heureux de faire vivre à ses pensionnaires de précieux moments de liberté à flancs de montagne » retrace Hervé, qui sait combien la mobilité est un trésor pour qui en jouit sans contrainte. Cet ingénieur de formation a fait carrière chez Michelin et a parcouru le monde aux côtés de Bibendum. Aujourd’hui professeur à HEC, Hervé a souhaité partager ce que la vie lui avait généreusement accordé.

En 2017, la fondation soutient un projet initié par le Centre de ressources et d’innovation mobilité handicap. L’idée : créer des plateformes de transport à la demande mettant en relation chauffeurs bénévoles et personnes à mobilité réduite. Parce que la mobilité, c’est aussi une affaire de solidarité.

Vous serez aussi intéressé par