ateliers_fondateurs_reunion_zoom.jpg

Fondations abritées

Handicap et culture : les fondations abritées se mobilisent… ensemble

08/04/2021

Comment permettre aux mondes du handicap et de la culture de se rencontrer, et à quelle conditions cette rencontre peut-elle être bénéfique à tous ? C’est autour de ces questions que se sont retrouvés le 6 avril les 30 participants à l’atelier (en ligne) organisé par le groupe de travail Handicap-Inclusion.

Ce groupe rassemble régulièrement les fondations abritées à la Fondation de France, engagées sur la cause du handicap. Pour l’occasion, ce 4ème atelier s’était également ouvert à des fondations centrées sur la culture.

Tous ont pu ainsi découvrir des porteurs de projets innovants : l’association EgArt, qui accompagne des créateurs en art visuel en situation de handicap psychique ou mental afin de leur permettre d’accéder à la reconnaissance, le collectif Tcap qui constitue un réseau de 150 acteurs mobilisés par l’accès à la vie sociale des personnes en situation de handicap, notamment dans le domaine des pratiques artistiques, ou encore l’association Tournesol-Artistes à l’hôpital qui favorise la rencontre entre artistes et structures de soins afin d’offrir des moments artistiques aux personnes hospitalisées.

Un partage d’expériences complété par le témoignage de deux artistes : le peintre Jérôme Turpin, atteint de troubles psychiques et dont l’œuvre est aujourd’hui reconnue, et le musicien Mathieu Romano, créateur de l’ensemble vocal Aedes, qui donne de très nombreux concerts dans des lieux de soins, des Ehpad, des centres sociaux, etc.

Qu’il s’agisse d’accès aux œuvres ou de pratiques artistiques, tous les intervenants ont souligné l’importance et la valeur de la culture pour les personnes handicapées. Parce qu’elle permet le développement de la sensibilité et de l’imagination, mais aussi parce qu’elle ouvre un terrain de rencontres et de lien aux autres, d’acceptation des différences… également enrichissantes pour les personnes valides.

souffleurs_dimage_musee.png

Le service Souffleurs d’images propose à une personne aveugle ou malvoyante d’accéder à l’événement culturel de son choix (théâtre, danse, musée, cirque etc.).

 

Mais les échanges ont aussi mis en lumière les conditions de succès de ces rencontres. Il est en effet indispensable d’adapter les pédagogies, les œuvres, les conditions de production des spectacles… au contexte particulier du handicap et des lieux de soin. Pour réussir, les démarches doivent être des projets partagés, par les personnes handicapées, leurs familles, les soignants et les artistes ! 

Les fondations et les associations ont un rôle essentiel à jouer, pour créer les passerelles entre ces mondes, multiplier et capitaliser les expériences. La Fondation Artistes à l’hôpital, forte d’une expertise de 30 années, s’est ainsi proposée d’accompagner d’autres fondations intéressées par la démarche. Un partage d’expérience et de projets communs qui devrait se poursuivre avec la création d’un sous-groupe au sein du groupe Handicap-Inclusion, centré sur la conception de projets communs autour du lien culture et handicap. 

Vous serez aussi intéressé par