Grandir en cultures : 3 questions à Christine Attali-Marot

« La culture c’est ce qui fait grandir, ce qui rend plus humain, ce qui permet d’aller à la rencontre de l’autre, de celui qui est différent et auprès de qui je vais m’enrichir ». Christine Attali-Marot, membre du Comité Enfance de la Fondation de France, revient en trois questions sur le programme Grandir en cultures.

Pourquoi est-il important que la Fondation s’empare de la thématique « Grandir en cultures » et en fasse un programme structuré ?

La Fondation de France, à travers ses programmes Enfance-Éducation, agit pour que chaque enfant puisse cheminer vers l’âge adulte dans un environnement propice à son développement. Elle s’intéresse à toutes les dimensions de ce développement : vie affective, éducation, sécurité, santé, environnement social… et bien sûr culture. Car la culture n’est pas un luxe, c’est la colonne vertébrale d’une personne. Pour qui se préoccupe d’éducation, l’accès des enfants à la culture dans toutes ses dimensions, est donc essentiel. D’autant plus dans notre société, marquée par la diversité, cet accès peut être un facteur d’enrichissement collectif, par l’ouverture aux autres et l’ouverture d’esprit qu’elle apporte.

Qu’est ce qui fait l’originalité de ce programme ?

Le programme Grandir en cultures a ainsi pour ambition que tous les enfants et les jeunes parviennent à vivre ensemble dans une société ouverte à la diversité du monde. En explorant, et en s’appropriant le monde dans lequel ils vivent, à travers les arts et les sciences.
Les projets soutenus s’adressent aux enfants et aux jeunes de 2 à 18 ans, quel que soit leur contexte de vie ou leur situation. Il porte une vision large du « Grandir en cultures » en y incluant aussi bien les pratiques artistiques que l’artisanat d’art, ou les sciences (humaines ou de la nature) et les techniques. Il permet aux enfants de découvrir de manière sensible la diversité du monde et de s’y penser en tant que personne, individuellement et collectivement.

Par exemple ?

L'appel à projets est très ouvert, ce qui nous permet de soutenir des projets variés avec une exigence commune : que chaque projet  soit véritablement une occasion pour les enfants et adolescents de développer leur créativité, de s’approprier des savoirs et des techniques, de s’exercer à penser et d’accroitre leur capacité d’agir. Le programme porte également l’ambition de les aider à construire des ponts entre leurs milieux, au premier rang desquels se trouve leur famille, pour qu’ils se sentent acteurs du monde dans lequel ils grandissent, qu’ils s’autorisent demain  à le transformer et à le rendre plus « vivable » pour tous !

Vous serez aussi intéressé par