banniere-decrochage-scolaire-grand-ouest.jpg

Education

Grand Ouest : quand les « décrocheurs » se remobilisent

24/09/2019

En Bretagne, selon l’Insee, 9% des jeunes de 18 à 24 ans ont décroché du système éducatif. Dans les Pays-de-la-Loire, ce chiffre s’élève à 8%. « Décrocheurs » ?  On désigne ainsi les jeunes qui quittent prématurément une formation initiale, sans le baccalauréat ou aucun autre diplôme à finalité professionnelle. Comment les aider à « raccrocher » ? Focus sur deux projets innovants.

Découragement, expérience négative de l’école, attrait pour la vie active, poids de l’environnement familial, sentiments dépressifs, troubles du comportement …   quelle qu’en soit la cause, pour les jeunes quittant prématurément le système scolaire, les chances d’insertion sociale et professionnelle sont divisées par 4. Pour l’élève mais aussi pour sa famille, le décrochage est une source de souffrance, de tensions et de désocialisation.

Pour faire face, la Fondation de France s’engage au plus près des établissements scolaires afin de remobiliser ces jeunes. Aussi, dans le Grand Ouest, la Fondation soutient le lycée agricole Saint-Yves de Gourin, dans le Morbihan. Implanté dans une zone rurale défavorisée, ce lycée accueille au sein d’une « classe inclusion » des élèves âgés de 13 à 18 ans pour qui l’école n’a plus de sens et les parcours académiques sont devenus trop difficiles. L’enjeu ? Les accompagner dans la préparation de leur retour en classe. Cette classe inclusion, véritable lieu d’accueil temporaire, met en place un programme adapté à chacun des jeunes, avant qu’il ne soit trop tard. Sur 3 semaines, il s’agit d’aider les élèves à reprendre confiance, à renforcer leur estime de soi, à comprendre les raisons de leur décrochage. Pour cela, un ensemble d’activités est mis en place : sorties extérieures, ateliers de création, etc. A terme, l’objectif est de faire en sorte que ce projet soit pérenne afin que chaque élève puisse trouver un accompagnement adapté à ses besoins et retrouver le chemin de l’école.

Autre action soutenue par la Fondation de France Grand Ouest, les rencontres jeunes chercheurs au collège Pier an Dall à Corlay. A travers ces rencontres, l’établissement vise à s’ouvrir sur l’extérieur et à développer l’ambition scolaire des élèves. Concrètement, une série d’après-midi sont réservées au projet afin d’accompagner les élèves dans la mise en œuvre d’une véritable démarche scientifique sur un thème de leur choix. A la fin de l’année, un congrès scientifique est organisé sur une journée permettant de présenter les expériences menées et les résultats associés. L’objectif du projet est ainsi de redonner aux élèves le goût des sciences, de favoriser la persévérance scolaire et le développement de la créativité. Enfin, l’initiative intégrant des élèves de CM1, CM2 et de 6ème, il permet d’assurer une véritable transition entre les apprentissages du primaire et du collège et de faciliter l’intégration des futurs collégiens.