Déclics jeunes

Gilmary Gallon, lauréat Déclics Jeunes du Cantal… et « chasseur d’échecs » !

gilmary-gallon-declics-jeunes-2019.jpg

La vie de la recherche scientifique est ponctuée de centaines d’échecs… qui tombent dans l’oubli. Conserver la mémoire de ces expériences non concluantes serait une source de progrès pour la communauté scientifique. Et c’est le combat de Gilmary Gallon. Explications.

Lorsqu’il débute sa thèse de physique-chimie en 2014, le jeune cantalous Gilmary Gallon se heurte rapidement à un problème majeur : son hypothèse de départ s’avère fausse, la réaction chimique attendue ne fonctionnant pas ! Il consacre les six mois suivants à démontrer que ce postulat de départ, réputé fiable, était erroné… « Et j’ai alors constaté qu’il n’existait aucun moyen de diffusion de ce type de savoir. Car les revues scientifiques publient les succès, les découvertes… Or la connaissance et l’analyse des échecs sont aussi le fondement du progrès scientifique ! »

A la fin de sa thèse, Gilmary décide donc de fédérer un groupe d’amis et de lancer le projet GAFFEX (Gathering of fundamentally failure experiment). Une plateforme numérique qui rassemble les manipulations scientifiques non concluantes. « Ces expériences non fructueuses participent à l’avancée du savoir scientifique puisqu’elles permettent d’écarter des hypothèses, d’éviter des impasses… tout en ouvrant des voies de développement pertinentes » souligne-t-il.

Internationale, multi disciplinaire, gratuite, ouverte à tous… Gaffex se veut un véritable lieu d’échanges entre membres de la communauté scientifique. « Il y a 10 000 possibilités de développement pour ce projet ». Aujourd’hui, avec l’aide de la bourse Déclics jeunes Fondation de France, le prototype de la plateforme vient de voir le jour. « Dans un premier temps, nous rassemblerons les manipulations de chimie qui peuvent se résumer et se synthétiser rapidement. Ensuite, nous souhaitons nous ouvrir à tous les domaines ».