banniere_fondation-simone-beer_ph.merchez_00302024.jpg

International

Fondation Simone Beer

Agir sur les causes du paludisme

La Fondation Simone Beer, créée par legs, soutient des projets dans le domaine de la lutte contre le paludisme et s’attache à agir contre les vecteurs de cette maladie aux conséquences dramatiques, notamment en Afrique Sub-saharienne.

Le paludisme est la maladie parasitaire la plus répandue au monde, causant chaque année plus de 600 000 décès parmi les 200 millions de personnes affectées. Plus vulnérables, les enfants et les femmes enceintes sont les principales victimes de cette maladie infectieuse, transmise par la piqure de certains moustiques. Si elle est endémique dans de nombreuses régions du monde, cette maladie entraîne des conséquences particulièrement dramatiques en Afrique sub-saharienne, non seulement d’un point de vue humain (on y dénombre près de 90% des décès dus au paludisme) mais aussi en termes socio-économiques, le paludisme contribuant à renforcer la pauvreté des populations.

Les traitements disponibles progressent lentement et il est essentiel d’agir en amont dans le champ préventif.

C’est la cause qu’a choisi de soutenir Simone Beer à travers un legs dédié à la création d’une fondation sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Simone Beer, consacrée à la lutte contre les vecteurs du paludisme. Ce fonds a ainsi vocation à soutenir des programmes agissant sur les causes de la maladie et en faveur de la sensibilisation des populations, notamment les familles et les professionnels de santé : c’est par le renforcement de la prévention que pourront être évités de nombreux décès, et que pourra baisser la mortalité infantile en Afrique.