Sport

Fight For Dignity : le sport comme outil de résilience et de reconstruction pour les femmes victimes de violences

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, coup de projecteur sur le projet Fight For Dignity, mené à la Maison des Femmes de Saint-Denis et soutenu par la Fondation de France. Son objectif : permettre à des femmes vulnérables victimes de violences de reconnecter leur corps et leur esprit par la pratique de cours de karaté adaptés.

Laurence Fischer est une ancienne championne du monde de karaté. Après une rencontre avec le Dr Mukwege, gynécologue en République démocratique du Congo et lauréat du prix Nobel de la paix en 2018, elle décide de mettre en place la pratique du karaté pour les femmes victimes de viols de guerre en RDC. Adaptés aux pathologies des femmes, ces cours de karaté spécifiques leur permettent de se réapproprier leur corps et de retrouver confiance en elles.

En France, plus de 220 000 femmes en France sont victimes de violences, et environ 130 d'entre elles sont tuées chaque année. C’est pour cela qu’en mars 2017, Laurence Fischer, forte de cette première expérience, a lancé Fight For Dignity pour les femmes accueillies au sein de la Maison des femmes de Saint-Denis. Victimes de violences conjugales, excision, viols, agressions, mariages forcés, prostitution… elles bénéficient d'un suivi médical (soins, suivi psychologique...) et social, et peuvent se voir proposer des cours de karaté. Grâce à une pédagogie innovante et valorisante, elles deviennent actrices de leur reconstruction.  

Convaincue que le sport est un excellent levier pour sortir de situation de vulnérabilité, la Fondation de France est engagée de longue date en faveur de l'égalité hommes-femmes. Ce projet a été soutenu par le programme Femmes et sport, vers un nouveau départ !

 

Vous serez aussi intéressé par