covid-international.jpg

Covid-19

Face à la crise Covid-19, une solidarité sans frontières

22/06/2020

Pour la Fondation de France, la réponse à la crise Covid doit nécessairement s’étendre à l’international. De la Côte d’Ivoire au Liban, du Burkina Faso au Togo, de l’Inde à Haïti… ce sont une quinzaine de projets qui sont déjà engagés.

Les virus ne connaissent pas de frontières. En se diffusant sur toute la planète, la pandémie du Covid-19 est venue rappeler cette évidence. Le repli sur soi, la fermeture des frontières et le confinement ne peuvent être des solutions durables, et la lutte contre l’épidémie doit être pensée à l’échelle mondiale. Pour la Fondation de France, l’urgence Covid est donc immédiatement apparue aussi comme une urgence à l’international.

« Dans un premier temps, nous avons tous craint une flambée de l’épidémie sur le continent africain, dans les mégalopoles, les bidonvilles ou les camps de réfugiés du Moyen-Orient… Pour l’instant, au vu des données disponibles, cette hécatombe redoutée n’a pas eu lieu, mais la situation de certaines régions demeure très préoccupante. » souligne Karine Meaux, responsable des programmes urgences.

En effet, dans les pays aux systèmes économiques et sanitaires très fragiles, les défis sont immenses.

Défi sanitaire : diffusion de l’information et lutte contre les « fake news », promotion des gestes barrières, distribution d’équipements de protection, accès aux soins, à l’eau et à l’hygiène… tout doit être fait pour contenir l’épidémie et limiter les pertes humaines. La Fondation de France soutient par exemple l’association Eau & Vie, qui intervient dans les bidonvilles au Bangladesh, Philippines et en Côte d’Ivoire. Ainsi ce sont 40 000 personnes qui vont avoir accès gratuitement aux services d’eau courante à domicile, d’assainissement et de gestion des déchets.

Défi économique et social ensuite : avec la suspension des échanges, l’arrêt du tourisme, la réduction des marchés, certaines populations ont affronté très rapidement des pénuries alimentaires. C’est pourquoi la Fondation de France accompagne l’association PED-Planète Enfants et Développement- au Burkina Faso, qui apporte une aide financière d’urgence aux familles les plus démunies, et développe une campagne d’information par SMS, un média efficace en Afrique.

Défi sociétal enfin : comme toutes les épidémies, le Covid-19 peut déclencher la recherche de bouc- émissaires, ciblant les groupes sociaux déjà vulnérables et discriminés : femmes isolées, personnes vivants avec le VIH, homosexuels, travailleurs du sexe, migrants…. « C’est ainsi que nous avons choisi de soutenir par exemple l’association Rainbow Sunrise Mapambazuko en République démocratique du Congo, qui apporte une aide (logement, secours alimentaire, équipements de prévention…) aux populations LGBTI, déjà marginalisées, qui ont vu leur situation s’aggraver brusquement », explique Karine Pouchain, responsable du programme Santé/Sida.

Un réseau de partenaires bien identifiés

Au total, ce sont plus de 15 projets qui sont déjà engagés. Sur ces différents fronts, la Fondation de France a décidé de soutenir des associations qu’elle connaît et accompagne depuis longtemps. Un gage d’efficacité, car celles-ci peuvent activer très rapidement des réseaux sur-place. Ainsi par exemple, les acteurs de la lutte contre le VIH disposent-ils déjà de tous les outils pour développer les campagnes de sensibilisation/prévention du Covid-19. 

Et demain ? « Au-delà de ces premières interventions, nous devons penser en terme de post-urgence, répond Gaëlle Kergraisse, en charge de la coordination des opérations Covid-19 à l’international. Avec les programmes de la Fondation de France, mais aussi avec les fondations abritées qui s’engagent à l’international. Enjeu : tirer les leçons de cette expérience, renforcer la résilience et la résistance des communautés face aux effets du Covid-19, mais aussi aux futures épidémies. »

Plusieurs programmes de la Fondation de France accompagnent de longue date un réseau d’associations partenaires dans les pays fragiles : programmes santé/sida en Afrique ; agriculture familiale en Afrique ; migrants au Moyen-Orient ; ou post-urgences en Haïti, au Népal, en Syrie.