banniere-exposition-otto-freundlich

Fondations abritées

Exposition : Otto Freundlich (1878-1943), la révélation de l’abstraction

Le Musée de Montmartre consacre sa nouvelle exposition monographique à Otto Freundlich, un artiste allemand phare du courant de l’abstraction et précurseur de la peinture non-figurative européenne.

« J’avais dans ma tête l’idée d’une peinture exclusivement plane et c’est pour cela que je ne pouvais me joindre au cubisme » écrira Otto Freundlich à Siegfried Giedion.

L’exposition réunit près de 80 œuvres, comprenant des peintures, des sculptures, des œuvres graphiques, des mosaïques, des vitraux et des documents tels que des lettres d’amis et des écrits. C’est l’une des plus importante consacrée à cet artiste depuis 50 ans dans un musée parisien. Cette exposition est d’autant plus attendue car une partie des œuvres d’Otto Freundlich ont été détruites par le régime Nazi. Aujourd’hui, la plupart des œuvres sont conservées au Musée de Pontoise. Deux vitraux sont présentés le temps de l’exposition dans la basilique du Sacré-Cœur.

En 1908, Otto Freundlich s’installe à Paris où il rencontre Picasso, Braque, Apollinaire ou encore Modigliani. C’est lors de son installation en 1911, à l’atelier du 55 rue des Abbesses, qu’il réalise sa première œuvre abstraite, intitulée Composition, qui fût qualifiée comme la première œuvre non figurative de l’histoire de l’art. Otto Freundlich s’est très tôt orienté vers la voie de l’abstraction. Il écrivit en 1941 « J’ai débuté en peinture, indépendamment de toute école, en utilisant des surfaces colorées, claires et purement constructives, sans éléments naturalistes ou impressionnistes, et je suis resté fidèle à cette technique depuis 1908 ».

Dans la revue « Der Sturm », Apollinaire cite, en 1913, Otto Freundlich comme « l’un des plus intéressants des peintres allemands », aux côtés de Kandinsky, Jawlensky, Marc et Macke. Il s’est engagé dans un combat politique pour défendre l’art nouveau.

Otto Freundlich recherchait dans son art la spiritualité, par le biais des formes et de la fusion entre les couleurs. Cette exposition met en exergue un artiste visionnaire qui joua un rôle majeur dans la conception de l’art moderne, par la diversité de son œuvre, par ses recherches plastiques et par sa pensée philosophique.

Otto Freundlich (1878-1943), La révélation de l’abstraction

Du 28 février 2020 au 31 janvier 2021.

Compte-tenu de la crise sanitaire du Covid-19, l’exposition est prolongée jusqu’au 31 janvier 2021.

MUSÉE DE MONTMARTRE
JARDINS RENOIR
12 rue Cortot
75018 Paris

Otto Freundlich en 6 points

  • - Naissance le 10 juillet 1878 à Stolp, en Poméranie.
  • - Il adhéra au Novembergruppe et participera à la fondation du mouvement dada à Berlin.
  • - Il étudie l’art à Munich, puis à Florence avant de réaliser ses premières œuvres.
  • - Il nourrissait une grande admiration pour l’œuvre de Van Gogh et pour les tableaux de Cézanne dont il appréciait la dimension architectonique.
  • - Il fonde une académie privée « Le Mur » dans le dernier atelier qu’il occupera à Paris.
  • - Il est arrêté le 23 février 1943 après avoir été dénoncé. Il meurt au camp de Sobibór.