Etude Fonds et Fondations 2015

La Fondation de France publie ce jour les résultats de sa quatrième enquête nationale sur le secteur des fonds et fondations. Cette étude majeure, réalisée tous les 4 ans, permet d’analyser et de mieux faire connaître l’ampleur et les actions de la philanthropie privée.

Un secteur en pleine croissance, tant au niveau du nombre de fonds et fondations que de leur poids économique. Avec 7,4 milliards d’euros de dépenses annuelles pour financer des actions utiles et solidaires, le secteur philanthropique est aujourd’hui un acteur incontournable de l’intérêt général.

2001 - 2014 : le nombre de fondations a doublé

La croissance des fondations s’est spécialement accélérée ces cinq dernières années. Entre 2009 et 2014 elles ont augmenté de 43 %, portant à 2229 fondations le nombre actuel de fondations en France. De plus 2000 fonds de dotation, ont vu le jour depuis la création de ce statut en 2009.

« La philanthropie, encore timide en France il y a une vingtaine d’années, a désormais franchi une étape décisive. C’est très clair, le XXIe siècle sera le siècle des fondations. Par ailleurs plus de 37 000 emplois ont été créés dans les fondations depuis 2001, dont 12 000 depuis 2009. Dans le contexte actuel, c’est là une source de grande fierté et d’optimisme. » indique Francis Charhon, directeur général de la Fondation de France.

L’action sociale : nouveau domaine privilégié des fondations

On constate depuis 2009 une véritable poussée de l’action sociale, devenue le premier domaine d’intervention, mobilisant 29 % des fondations et représentant 34,5 % des aides et subventions distribuées. Par ailleurs 38 % des fondations interviennent à l’échelle territoriale (de la région au quartier), ce qui traduit une volonté citoyenne d’agir au plus près des besoins exprimés par la société.

De même, la progression depuis 4 ans des fondations distributives et du modèle de flux s’explique en partie par le contexte de crise et une volonté marquée des fondateurs de s’inscrire dans une action rapide et conséquente.

Des philanthropes de plus en plus jeunes et en activité

87 % des fondateurs particuliers sont en activité professionnelle (83 % travaillent dans le secteur privé), et un tiers d’entre eux ont moins de 55 ans : la philanthropie est l’affaire de personnes jeunes, parties prenantes de l’activité économique et du développement social du pays.

Télécharger le dossier de presse