banniere-ifi2.jpg

Etre solidaire : la seule et belle façon de réduire son IFI en 2018

06/04/2018

L’année 2018, marquée par l’entrée en vigueur de l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI), ouvre des opportunités aux contribuables. En effet, ceux qui  payaient l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) vont voir leur impôt diminuer ou disparaître. Ils vont ainsi bénéficier d’une capacité de don accrue, assortie de réductions fiscales toujours significatives, notamment pour les dons réalisés dans le cadre de l’IFI. Cette année encore, la Fondation de France leur permet d’orienter librement leur impôt à la ou les cause(s) d’intérêt général de leur choix – recherche sur le cancer, aide aux jeunes en difficulté ou aux personnes âgées isolées, préservation de l’environnement, etc. – sur ifi.fondationdefrance.org.

« La fiscalité évolue en 2018 : l’ISF est remplacé par l’IFI, un impôt qui s’applique uniquement sur l’assiette des biens immobiliers. Mécaniquement, le nombre de contribuables concernés va diminuer de plus de 50 %. Et logiquement, le montant des dons effectués au titre de cette réduction d’impôt devrait, lui aussi, baisser. Néanmoins, le don est le seul moyen maintenu par le législateur pour réduire son IFI. Nous restons confiants sur le long terme puisque les Français sont de plus en plus généreux. Ceux « entrés en philanthropie » grâce à l’ISF continueront probablement de donner car s’engager pour une cause, c’est avant tout accomplir un geste de solidarité », souligne Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France.

La fiscalité change, la générosité perdure

Les contribuables, qui étaient assujettis à l'ISF et qui sont désormais assujettis à l'IFI (patrimoine immobilier net taxable de plus de 1,3 M€), n’ont qu'une seule solution pour diminuer celui-ci, voire le réduire à zéro : faire un don à une fondation reconnue d'utilité publique, comme la Fondation de France, ou aux fondations qu'elles abritent. Ils peuvent alors bénéficier d'une réduction à hauteur de 75 % du montant de leur don, dans la limite de 50 000 € de déduction.

Un don IFI peut être pris en compte jusqu'à la date limite de déclaration du patrimoine immobilier, qui doit être effectuée en même temps que la déclaration de revenus au titre de l'année 2017.

Quant aux contribuables, qui étaient assujettis à l'ISF et qui ne sont pas assujettis à l'IFI, ils disposent d’une capacité de don accrue du fait de l’allègement notable de leur charge fiscale. Un coup de pouce pour continuer à s’engager pour les causes qui leur tiennent à cœur. Car la réduction fiscale n’est pas la motivation unique du don : les donateurs souhaitent soutenir des actions d’intérêt général qui ont du sens pour eux, qu’il s’agisse d’aider la recherche médicale, lutter contre la précarité, faciliter l’accès au logement, protéger l’environnement…

Le don IFI, une possibilité de soutenir les meilleurs projets de solidarité

Fondation de toutes les causes, la Fondation de France est la seule à permettre aux donateurs IFI de soutenir le ou les programme(s) solidaire(s) de leur choix, via une plateforme de crowdfunding dédiée. Ambition sociétale, montant à réunir, exemples de projets financés : le donateur peut choisir parmi 9 causes identifiées comme prioritaires.

  • Cancer pour lutter contre la résistance aux traitements ;
  • Enfance et famille pour donner à chaque enfant la chance d’avoir un avenir ;
  • Personnes âgées pour préserver la liberté de choix et l’autonomie de nos aînés ;
  • Emploi pour aider les personnes à retrouver leur place dans notre société ;
  • Migrants pour soutenir les populations vulnérables qui fuient les conflits et la misère ;
  • Maladies Psychiatriques pour accompagner les personnes concernées par les troubles psychiques ;
  • Maladies de l’œil pour soutenir la recherche en ophtalmologie ;
  • Décrochage scolaire pour redonner le goût d’apprendre aux collégiens en difficulté ;
  • Environnement pour le préserver et mieux gérer notre littoral.

 

Télécharger le communiqué de presse