Etre acteur de son apprentissage, clé de la réussite scolaire

Centre-Est

Etre acteur de son apprentissage, clé de la réussite scolaire

04/09/2019

Chaque année, ce sont des centaines de jeunes collégiens qui « décrochent », et risquent de quitter le système scolaire sans diplôme. Comment redonner le goût d’apprendre ? Deux initiatives, soutenues par la Fondation de France sur le territoire Centre-Est, explorent l’auto-apprentissage... Avec succès.

Jouer sur la fibre entrepreneuriale

A Valence, au collège Marcel Pagnol, les élèves de 3ème deviennent entrepreneurs, au coeur d’une mini-entreprise de production de céramique. Grâce à un emploi du temps aménagé (dédoublement de certains cours comme le français ou les mathématiques) et à des enseignements spécifiques rattachés au développement de l’activité de la mini-entreprise (études de marchés, gestion financière, vente,…) ils expérimentent le lien entre enseignement traditionnel et monde entrepreneurial. L’acquisition d’une imprimante 3D en 2018 leur a offert la possibilité de mener leur projet jusqu’à la fabrication.

Ouverts pendant les pauses déjeuners aux autres classes, les ateliers cherchent à lutter contre le déterminisme scolaire, à développer un autre rapport à l’apprentissage… pour renouer avec le plaisir d’apprendre et de croire en soi !

Et devenir soit-même enseignant

En suivant les grands principes de Montessori, chaque élève du collège Pierre Faure à Chaufailles en Saône et Loire, construit son parcours d’apprentissage à son rythme. Le système de notation a été supprimé, au profit du développement des compétences. Depuis 2017, chaque élève a une liste de compétences qu’il doit acquérir dans l’année. Tous les après-midi sont dédiés au développement de la compétence de son choix. Et le matin, les élèves deviennent eux-mêmes professeurs : chacun présente une passion, un projet, une expérience.

Depuis 2010, la Fondation de France s’engage avec les équipes de l’Education nationale pour donner à l’élève un rôle actif dans des apprentissages qui font sens. Une démarche qui fait ses preuves : le collège Pierre Faure connaît depuis 2016 un taux de réussite de 100% au brevet des collèges.